Maux de la femme : quid des phyto-oestrogènes ?

Pouvez-vous m'en dire plus sur ces mystérieux phyto-oestrogènes aux vertus miraculeuses ? J'ai un cancer du sein non hormonodépendant, quelles plantes utiliser pour lutter contre les effets de la ménopause ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Camille Isnard, médecin phytothérapeute :

"Le chef de file des phyto-oestrogènes est le soja. Le soja a donné lieu à énormément de recherches qui comme toute nouvelle connaissance, amènent un énorme lot d'incertitudes. Le soja n'est pas un traitement hormonal alternatif, c'est plutôt à prendre en alimentaire.

 "Ces phyto-oestrogènes présentent les mêmes contre-indications que le traitement hormonal substitutif. Une femme qui a eu un cancer du sein ne pourra ni prendre complément de soja, ni prendre traitement hormonal substitutif de synthèse.

 "Quand on a eu un cancer du sein, on peut rester sur un apport alimentaire de soja. Pour couvrir les besoins quotidiens, il faut compter un quart de litre de lait de soja, ce qui est plutôt facile à apporter. Contre les bouffées de chaleur, on peut conseiller le mélilot en teinture mère ou l'aspérule odorante."