Pourquoi certains médicaments sont-ils effervescents ?

Des gélules enrobées, des sirops, des poudres et des sprays… Toutes les formes de médicaments existent en pharmacie. Dans les rayons, on trouve aussi ces fameux comprimés effervescents.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Une fois dans l’eau, ils vont se dissoudre en formant de petites bulles. Si les laboratoires choisissent cette forme dite galénique, ça n’est pas pour le plaisir de voir pétiller leur traitement !

Pour comprendre l’intérêt de ce mode d’absorption, il faut faire un peu d’histoire et parler du plus célèbre des médicaments : l’aspirine.

À la fin du XIXe siècle, un jeune chimiste allemand, Felix Hoffman, décrit le moyen d’obtenir de l’acide acétylsalicylique pur. Ce médicament "miracle" a de multiples vertus, mais un inconvénient majeur :  une fois dans l’estomac, il irrite la muqueuse gastrique. D’ailleurs, l’aspirine est toujours déconseillée en cas d’ulcère.

Les laboratoires ont donc inventé les comprimés effervescents pour réduire ce temps de contact entre ces particules d’aspirine et la paroi de l’estomac.

Ce comprimé, c’est en fait un mélange d’aspirine et de bicarbonate de sodium. Au contact de l’eau, le médicament va se dissoudre en produisant un dégagement de gaz carbonique. Résultat, les minuscules cristaux d’aspirine sont beaucoup plus facilement absorbés par la muqueuse gastrique.

L’autre avantage, c’est que le médicament effervescent passe plus vite dans le sang, son action est donc plus rapide. La forme effervescente existe aujourd’hui pour de nombreux médicaments, comme les corticoïdes, ou les antalgiques. Mais elle est en général déconseillée pour les patients qui souffrent d’hypertension artérielle car ces comprimés contiennent du bicarbonate de sodium, interdit en cas de régime sans sel. 

En savoir plus :