Qu'est-ce que le confort thermique ?

En ce début d’hiver, le confort thermique est au cœur des préoccupations. Partout, vous entendez parler de fixer la température des logements et des bureaux à 19°C. Mais pourquoi ce chiffre ?

Setti Dali
Rédigé le
Minute Docteur : qu'est-ce que le confort thermique ?
Minute Docteur : qu'est-ce que le confort thermique ?  —  Le Mag de la Santé - France 5

Vous êtes bien là, ni trop chaud ni trop froid ! C'est donc que vous êtes à la température idéale. C’est ce qui est appelé le confort thermique, un concept aussi vieux que le thermomètre.

Avant sa diffusion au 18e siècle, la question du confort thermique n'était pas posée quand vous aviez froid, il fallait se couvrir et vous claquiez des dents.

15°C en 1900, 18°C dans les années 20...

Il faut attendre début 1900, pour que le thermomètre d’intérieur débarque dans les maisons bourgeoises, en même temps que les cuisinières et les poêles à charbon ou au bois... En hiver, il était bon d’avoir un 15 ou 16 °C dans son salon.

Renan Viguié, historien du chauffage en France, a même retrouvé une publicité de 1924 garantissant par grand froid, le luxe d’un 18°C…

D’ailleurs, c’est le conseil de l’ingénieur André Missenard, qui dans un Que sais-je sur le chauffage des habitations dans les années 1940, revendique le froid pour endurcir les corps et les conserver en bonne santé.

Fini le chauffage à outrance des années 1960

Au fil du temps, les salons vont monter en température, car le chauffage se modernise avec l’arrivée des chaudières au fioul puis au gaz. Dans les années 1960, le confort, c’est même d’être en t-shirt chez soi en plein hiver.

Tout va changer avec le choc pétrolier en 1974, soudain, il est urgent d’économiser l’énergie devenue trop chère. Le politique s’en mêle et fixe une température à ne pas dépasser, ce sera 20°C. Cinq ans plus tard, elle sera abaissée à 19°C… C’est la température préconisée pour cet hiver. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !