Protocole sanitaire à l’école : ce qui change pour les parents

Un nouveau protocole sanitaire est entré en vigueur ce lundi 29 novembre en maternelle et en primaire. Il vise à limiter les fermetures de classes, tout en contrôlant la nouvelle vague d’épidémie de Covid-19.

Mathis Thomas
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Shutterstock

C'est le grand jour ! Ce lundi, un nouveau protocole sanitaire anti-Covid entre en vigueur. Après avoir à nouveau imposé le port du masque depuis le 15 novembre dernier, le gouvernement tente d'assouplir le protocole sanitaire à l'école. 

Car les autorités, qui recommandaient jusqu'ici une fermeture de classe en maternelle et en primaire dès la détection d'un cas de Covid-19 parmi les élèves, sont confrontées à une vague de fermeture. Près de 9.000 classes étaient fermées à la date du 26 novembre.

A lire aussi : Après les USA et Israël, c'est au tour du Canada de vacciner les 5-11 ans contre le Covid

Classe fermée après trois cas

En lieu et place de la fermeture obligatoire de la classe, tous les camarades de l'élève contaminé seront appelés à se faire tester. Les enfants dont les parents refuseront le test, ou ceux testés positifs, devront s’isoler. A noter que seuls les tests PCR et antigéniques réalisés en laboratoire ou en pharmacie seront acceptés, contrairement aux autotests. Une classe fermera si trois cas sont détectés sur une période de sept jours. 

Du côté des collèges, Jean-Michel Blanquer a annoncé que les élèves de classe de 6e qui n'auraient pas encore accès à la vaccination, réservée en France aux plus de 12 ans, se verront distribuer deux autotests par semaine. Des tests qui ne sont pas “obligatoires”, a précisé le ministère.

Le protocole sanitaire se maintient au niveau 2 à l’école. Le port du masque reste obligatoire en intérieur, à l’exception des maternelles. En extérieur, les "règles relatives au port du masque en extérieur en population générale" s’appliquent.

Autotests, tests antigéniques : feu vert pour les enfants !  —  Magazine de la Santé