Ne croyez pas TikTok, il ne faut pas cuire son poulet avec du sirop contre la toux

Cette nouvelle tendance culinaire américaine "peut blesser et même causer la mort” alerte l’agence américaine des médicaments .

Mathis Thomas
Mathis Thomas
Rédigé le , mis à jour le
Cette tendance ne semblait pas être virale avant le communiqué de la FDA, qui a manifestement participé à sa mise en avant
Cette tendance ne semblait pas être virale avant le communiqué de la FDA, qui a manifestement participé à sa mise en avant  —  Youtube : Know your TikTok

Vous reprendrez bien du poulet bleu saveur sirop contre le rhume ? Si la réponse est non, vous avez bien raison ! Comme le précise l’agence américaine de surveillance des médicaments (FDA) dans un communiqué publié mi-septembre, il est fortement conseillé de ne pas utiliser du NyQuil (un sirop utilisé contre la grippe et le rhume) pour faire cuire son poulet. Contrairement à ce que suggèrent plusieurs vidéos disponibles sur le réseau social TikTok.

@thewyseguy

SLEEPY CHICKEN CHALLENGE. COOKIGN WITH NYQUIL. COME ON TIKTOKERS REALLY!!! … The world of bizarre social media trends has a new dangerous contender, and it appears to have originated on TikTok — people are cooking chicken in NyQuil!

♬ original sound - 1st Class Chris

Des défis dangereux pour les jeunes

Une tendance sur les réseaux sociaux montre des utilisateurs n’utilisant pas correctement des médicaments disponibles sans prescription et encourageant leurs spectateurs à faire de même”, relate la FDA. “Ces challenges vidéos, généralement à destination d’un jeune public, peuvent blesser et même tuer.

L’autorité de santé a particulièrement pointé du doigt les challenges vidéo où des cuisiniers amateurs cuisent leur poulet dans du NyQuil, un médicament en vente libre aux États-Unis et au Canada utilisé pour lutter contre les symptômes du rhume et de la grippe, comme les éternuements, le mal de gorge, le mal de tête, les courbatures, la fièvre, l’écoulement nasal et la toux. 

À lire aussi : Les sirops contre la toux à base de pholcodine rappelés dans toute la France

Un risque lié à l'inhalation des vapeurs

Faire bouillir un médicament peut le rendre beaucoup plus concentré et modifier ses propriétés”, prévient la FDA. “Même si vous ne mangez pas le poulet, l'inhalation des vapeurs du médicament pendant la cuisson peut entraîner la pénétration de niveaux élevés du médicament dans votre corps”, et atteindre les poumons. 

Si cette tendance culinaire a été mise en avant par le communiqué de l’autorité de santé américaine, elle semble avoir émergé pour la première fois en 2017 sur les réseaux sociaux. Dans le média BuzzFeed, un porte-parole de TikTok a déclaré que seulement cinq recherches de “poulet au NyQuil” avait été effectuées avant la publication du communiqué de la FDA, contre 7000 environ au 21 septembre, soit six jours après l’alerte de l’autorité sanitaire. 

D'autres challenges à risque

Cette tendance semblait donc ne pas être virale avant le communiqué de la FDA, qui a manifestement participé à sa mise en avant. Ce n'est toutefois pas la première fois que des médicaments sont détournés de leur utilisation première sur les réseaux sociaux. 

En juin dernier, des vidéos TikTok ont provoqué une pénurie d’Ozempic en Australie, un traitement prescrit contre le diabète de type 2. Des utilisateurs avaient vanté les effets secondaires du médicament, entraînant une perte de poids rapide. Pour faire face à la rupture de stock dans leur pays, les autorités australiennes ont demandé aux médecins généralistes de prescrire l'Ozempic uniquement aux personnes souffrant de diabète de type 2.

Des astuces cuisine pour une santé de fer  —  Le Mag de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !