Des vidéos TikTok provoquent en Australie la pénurie de l'Ozempic, un antidiabétique

Vantant la perte de poids liée à la prise du médicament, des Tiktokeurs ont provoqué la pénurie d’Ozempic en Australie.

Muriel Kaiser
Rédigé le , mis à jour le
Des vidéos TikTok provoquent en Australie la pénurie de l'Ozempic, un antidiabétique

Près de 80 millions de vues pour le #Ozempic et plus de 100 millions pour le #Ozempicchallenge. Sur TikTok, certains n'hésitent pas à faire la promotion de l'Ozempic, un traitement prescrit contre le diabète de type 2. Ils s'injectent ce médicament dans un but précis : perdre du poids.

@the.builders.wife It’s crazy how much I don’t feel like eating anymore #ozempic #ozempicweightloss #ozempicaustralia ♬ About Damn Time - Lizzo

Problème : à cause de ces vidéos, le médicament est en rupture de stock en Australie. Beaucoup d’habitants se sont procurés le médicament sans être diabétiques.

En effet, "avec l’Ozempic, on perd du poids de manière importante", confirme Bernard Bauduceau, ancien chef de service d’endocrinologie à l’Hôpital d'instruction des armées - Bégin, à Saint-Mandé. D'ailleurs, "ce médicament a changé la vie des patients diabétiques de type 2", poursuit-il, puisque l’Ozempic est plus efficace que les classes de médicaments précédentes. Surtout, "il suffit d’une injection par semaine au lieu d’une par jour comme c’était le cas auparavant", ajoute l'endocrinologue. 

À lire aussi :  Été : stop au diktat de la minceur !

Des effets secondaires

Comme tous les antidiabétiques, il permet de réduire la glycémie. Et comme tout médicament, il présente des effets secondaires : principalement des troubles digestifs qui se traduisent par des nausées, des vomissements, des diarrhées... 

Quant à la perte de poids rapide que provoque le médicament, "cela est dû à plusieurs facteurs : les problèmes digestifs qui font automatiquement perdre du poids, un effet coupe-faim et la restriction de la vidange gastrique".  

Le Pr Bernard Bauduceau confirme que ce médicament peut être prescrit pour une perte de poids, "mais il faut le réserver aux personnes en situation d’obésité sévère", comme alternative à la chirurgie bariatrique. Pour les personnes à la corpulence moyenne, "cela ne sert à rien", conclut-il. 

Pour faire face à la pénurie dans leur pays, les autorités australiennes ont demandé aux médecins généralistes de prescrire l'Ozempic uniquement aux personnes souffrant de diabète de type 2.    

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !