1. / Maladies
  2. / Yeux

Un ophtalmo dans le bus

Trouver un ophtalmologue peut relever de l’exploit dans certaines régions. Pour pallier ces déserts médicaux, une consultation mobile a été créée dans un camion à Nemours, où il ne reste plus que deux ophtalmologues pour 13 000 habitants.

Rédigé le

Un ophtalmo dans le bus

« Le patient est pris en charge par l’orthoptiste qui lui fait un pré-examen sous le contrôle de l’ophtalmologue qui reçoit les images en direct. À la fin, j’explique au patient la conclusion de l’examen en présence de l’orthoptiste et on termine par une prescription comme dans une consultation standard », explique le docteur Lamine Haddad, l’ophtalmologue qui officie ce jour-là.

A lire aussi : Télémédecine : près de 8 000 téléconsultations remboursées en 6 mois

Chaque mercredi, une unité mobile d’ophtalmologie se gare sur le parking de la maison médicale de Nemours. À l’intérieur, une orthoptiste dispose de tout le matériel nécessaire pour examiner des patients, sous la direction à distance du médecin. La première patiente, Joëlle, n’avait pas consulté d’ophtalmologue depuis quatre ans : « J’ai trouvé ça normal en fait. Ni impressionnant, ni décalé, mais naturel. Dès lors qu’on peut avoir un rendez-vous sans attendre trop longtemps, je trouve ça tout à fait bénéfique. »

A lire aussi : Des téléconsultations dans les Ephad pour lutter contre les déserts médicaux

Un gain de temps important

La patiente suivante, Liliane, a du mal à se déplacer. Elle est donc soulagée de pouvoir consulter un ophtalmologue près de chez elle. Les premiers examens montrent une cataracte. Le médecin demande immédiatement les examens complémentaires dont il a besoin pour la confirmer.

A lire aussi : Pourquoi la téléconsultation peine à se généraliser ?

« En tant que paramédicale, je ne peux pas diagnostiquer de cataracte. Si j’avais été toute seule, j’aurais dû la réadresser à un ophtalmologue. Alors que là, il voit les examens, il peut prendre la main », explique Stéphanie Cohen, orthoptiste dans ce bus. Le cabinet mobile est en expérimentation dans deux villes de Seine-et-Marne, d’autres lieux de consultation devraient être rajoutés dans les mois à venir.

A lire aussi : Pouvez-vous bénéficier d'une téléconsultation ?