1. / Maladies
  2. / ORL

Réparer les malformations de l'oreille

Certaines malformations de l'oreille sont seulement inesthétiques mais d'autres peuvent entraîner une perte d'audition. Quelle est l'origine de ces malformations ? Que peut la chirurgie ? Y a-t-il des risques pour ces interventions proches du visage ?

Rédigé le , mis à jour le

Réparer les malformations de l'oreille
Réparer les malformations de l'oreille
Sommaire

Quelles sont les malformations de l'oreille ?

Marina Carrère d'Encausse et Fabien Doguet expliquent les malformations de l'oreille

Si en Chine les oreilles décollées sont le signe de la sagesse, dans les pays occidentaux, elles sont plutôt vécues comme une disgrâce. Décollées, "en feuilles de chou", trop grandes ou malformées, les oreilles sont souvent source de complexes.

L'oreille est le premier organe sensoriel à se développer chez un embryon. Dès la quatrième semaine de grossesse, juste après l'apparition du système nerveux, une ébauche d'oreille apparaît. La partie externe se développe essentiellement entre la sixième et la huitième semaine de vie pour former le pavillon de l'oreille. Le conduit auditif et les différentes structures internes apparaissent également à la même période.  

Durant ce processus intra-utérin, des anomalies de développement peuvent apparaître. Notamment au niveau du pavillon de l'oreille. Le cartilage qui le constitue prend au cours du développement la forme d'un C et renferme des reliefs. Ces circonvolutions ont pour mission de capter et de moduler les vibrations sonores. Le contour est appelé hélix, le creux correspond à la conque et le relief du haut correspond à l'anthélix. Ce dernier crée une plicature et permet à l'oreille d'être vers l'arrière. Quand l'anthélix ne se forme pas, le pavillon de l'oreille est plat et se projette vers l'avant. Cette absence de plicature donne l'aspect d'oreilles décollées.

Il existe d'autres anomalies beaucoup plus importantes comme l'absence partielle ou totale d'oreille externe. À la naissance, l'enfant peut naître avec un reliquat de cartilage entouré d'un peu de peau, c'est ce que l'on appelle une microtie. Le conduit auditif peut aussi être absent, ce qui engendre une surdité.

Recréer le pavillon de l'oreille

Attention, images d’intervention chirurgicale : le chirurgien sculpte le futur pavillon de l'oreille dans un morceau de cartilage.

Pour l'oreille externe, une malformation congénitale ou un accident peut concerner le pavillon, avec une absence totale de pavillon, par exemple, le conduit auditif externe ou les deux. Dans ce cas-là, l'audition est compromise et l'opération permet son amélioration en recréant un conduit auditif externe.

Toutefois, cette intervention comporte un risque important : celui de toucher le nerf facial, qui innerve les muscles du visage. Une lésion qui peut entraîner une paralysie faciale.

Quand la malformation de l'oreille se situe d'un seul côté, l'oreille saine peut compenser cette perte d'audition. Dans ce cas, on ne court pas le risque d'opérer le conduit et d'abîmer le nerf facial. Une opération peut alors être pratiquée dans le but de réparer le préjudice esthétique.

Les aplasies majeures sont des malformations importantes du pavillon de l'oreille. Si ces malformations sont rares, une opération esthétique permet de reconstruire l'oreille malformée.

Recréer les conduits auditifs

Au delà de l’esthétique, la chirurgie permet aussi de recréer les conduits auditifs.

Parfois, le pavillon est présent mais le conduit externe est touché. Quand cette malformation est bilatérale, l'enfant est atteint de surdité sévère. Dans ce cas là, l'opération n'est plus esthétique, elle est fonctionnelle.

La prise en charge chirurgicale est plus complexe et l'enfant ne peut plus compenser sa perte d'audition. L'opération consiste alors à recréer les conduits auditifs externes.

Les services de santé essaient de diminuer le nombre de malformations congénitales, en améliorant leur prévention. Les échographies réalisées pendant la grossesse permettent ainsi de dépister les déficiences, mais il n'est pas toujours possible de le faire.

Otoplastie : la chirurgie des oreilles décollées

Attention, images de chirurgie : les oreilles décollées peuvent être à l'origine d'un complexe qui justifie une opération.

L'opération qui consiste à recoller les oreilles s'appelle l'otoplastie. Elle peut avoir lieu dès l'âge de 6-7 ans, sur demande explicite de l'enfant, et jusqu'à l'âge adulte.

L'intervention consiste à corriger les déformations des cartilages du patient, en passant par une cicatrice dissimulée derrière l'oreille. L'opération est réalisée sous anesthésie générale.

Après l'opération, le patient doit porter un pansement compressif pendant plusieurs jours, La cicatrisation est longue et les deux premières semaines sont critiques. Il ne faut pas interrompre ce processus qui peut prendre plus de temps sur certains types de peau, comme chez les adolescents par exemple. C'est pourquoi, les fils sont généralement résorbables. Ainsi, on ne risque pas de les retirer trop tôt.

Il s'agit aussi d'éviter qu'un point de suture ne saute. Pour cela, il faut protéger les oreilles du moindre choc. L'enfant doit donc porter un bandeau sur les oreilles la nuit (pendant un mois). Quant aux sports collectifs ou à balles, comme le tennis par exemple, ils sont interdits pendant six mois. Car le pavillon demeure fragile. D'ailleurs, certaines personnes disent avoir perdu la sensibilité du pavillon et du lobe de l'oreille pendant plusieurs mois. C'est normal. Cela est dû aux nerfs qui ont été fragilisés. Mais au fil du temps, tout revient à la normale.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus