A Nancy, des médecins tentent de redonner l’odorat aux patients COVID

Un essai clinique vient d’être lancé à l’hôpital de Nancy pour aider les patients infectés par le covid à retrouver le goût et l’odorat. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Agréables ou écœurantes, quelles que soient les odeurs, Laurine ne sent plus rien ! Du jour au lendemain, avec la COVID, elle a perdu le goût et l’odorat.  “Sur le ton de la rigolade, j’ai dit que ça allait être bon pour le régime. Effectivement, quand on ne sent rien, on n’a plus envie de manger.” 

Plusieurs mois après l’infection  

Neuf mois après avoir attrapé le virus, Laurine n’a toujours pas récupéré toutes ses capacités. La jeune femme se dit comme “anesthésiée” et ça l’inquiète. “Il peut y avoir une fuite de gaz chez moi. Ça peut brûler à côté de moi”. Elle a donc décidé de participer à une étude clinique menée au CHU de Nancy. 

Le Dr Duc Trung Nguyen, chirurgien ORL, commence par lui faire passer une batterie de tests pour évaluer sa perte de goût et d’odorat.  “Elle est en hyposmie, c’est-à-dire qu’il y a une perte quantitative de l’odorat.”  

Un kit de rééducation

Place ensuite à l’examen clinique pour éliminer des anomalies comme les rhinites ou les polypes, qui peuvent aussi altérer l’odorat. “Tout va bien, chez elle il n’y a pas d’écoulement, pas de polype. Ici, c’est la muqueuse olfactive, l’endroit que le virus aime bien. Ça colle légèrement. Ce sont des séquelles de la cicatrisation de la muqueuse olfactive suite à l’infection”. 

Pour aider Laurine à retrouver l’odorat, le médecin lui propose un kit de rééducation. 8 flacons, 8 odeurs, à respirer à domicile. L’objectif : remplacer les cellules olfactives abimées par la Covid par des cellules souches voisines. Laurine reviendra en mars à l’hôpital pour évaluer ses progrès.