1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

La perte de l’odorat et du goût, nouveau symptôme du coronavirus ?

L’alerte a été donnée par le Conseil National professionnel d’ORL, qui lance une étude pour préciser cette constatation.

Rédigé le

La perte de l’odorat et du goût, nouveau symptôme du coronavirus ?

Fièvre, toux, insuffisance respiratoire sont généralement les premiers symptômes du Covid-19. Mais attention, la perte temporaire du goût et de l’odorat pourrait être un nouveau symptôme de ce virus ! C’est ce qu’on appelle respectivement l’agueusie et l’anosnie.

« Je ne sens pas si c’est salé ou sucré. Je sais quel goût ça a parce que j’en ai le souvenir, mais je ne le perçois pas du tout. Et puis il y a aussi autre chose qui m’a alerté : j’ai un petit bébé et je n’arrivais plus du tout à sentir ses couches. Je n’arrivais pas à repérer si sa couche était pleine », témoigne Marie Henry, une jeune femme de 34 ans, qui a ressenti ces symptômes, deux jours après son diagnostic.  

Le coronavirus attaquerait « l’épithélium olfactif »

Selon le Conseil national professionnel d’ORL, ces symptômes semblent pour l’instant propres aux formes bénignes de la maladie. Mais les connaissances liées à ce virus restent à approfondir. Le Covid-19 présente des singularités. 

« N’importe quel virus, comme celui de la grippe, peut attaquer l’épithélium olfactif, c’est-à-dire les neurones qui traversent un endroit qui arrive dans les fosses nasales pour détecter les odeurs. Le virus peut détruire ces neurones. Ce qui est particulier dans le cadre du Covid-19, c’est que les gens nous disent : « je n’ai pas eu le nez bouché, je n’ai pas fait de rhume, je vais bien. J’ai juste perdu l’odorat d’un coup. » Et c’est ça qui nous a un peu alerté », explique le Dr Manuel Erminy, ORL à Paris. 

Les anti-inflammatoires, pas automatiques !

L’agueusie et l’anosnie suivent souvent un rhume et une rhinite, c’est-à-dire une inflammation des muqueuses. Face à ces symptômes, la prescription la plus logique serait alors celle d’anti-inflammatoires. Et pourtant, ce traitement peut être très dangereux selon le Docteur Sinasi Yildriz, chirurgien ORL à Paris. 

« On est amené dans ces circonstances là à prescrire des corticoïdes, ce qu’il ne faut absolument pas faire, ni sous forme inhalés, ni sous forme de comprimés par voie générale. Diminuer l’inflammation dans ces circonstances de coronavirus peut diminuer le système immunitaire des patients, et par conséquent, développer des symptômes plus graves pour le Covid-19. » 

Les anti-inflammatoires sont donc proscrits. Après un rhume, le goût et l’odorat peuvent revenir au bout de plusieurs semaines. Mais pour le Covid-19, les professionnels de santé manquent de recul. Pour l'instant, il est impossible d'affirmer quand les patients retrouveront ces sens. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr