Diabète et activité physique : quels sont les risques ?

Quel est le danger des sports intensifs de courte durée ? Pourquoi les sports d'endurance sont-ils particulièrement recommandés ? Dans quels cas l'exercice physique engendre des hyperglycémies chez les diabétiques de type 1 ? Existe-t-il des sports contre-indiqués pour les diabétiques ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Jean-Michel Borys, nutritionniste et endocrinologue, et avec Nicolas Debourneuf, coach médico-sportif :

"Avec les sports intensifs de courte durée, on n'aura pas d'effet à long terme. L'objectif est de privilégier la durée d'entraînement plutôt que l'intensité. Il vaut mieux pédaler pendant 30 minutes que faire un exercice durant dix minutes. On aura une dépense énergétique dans les dix minutes mais on ne va pas créer d'adaptation au niveau de l'organisme qui va permettre de réguler et d'utiliser plus de sucre. Plus l'organisme va travailler, plus on aura une consommation et une adaptation de l'organisme. Sur des séances très courtes et intensives, l'adaptation de l'organisme sera différente mais sera moins bénéfique pour les diabétiques."

"Si on fait une activité physique extrêmement intense sur un court moment, on va sécréter plein d'adrénaline, et le taux de sucre va monter en flèche. On le voit fréquemment chez les sportifs diabétiques.

"L'exercice physique peut engendrer des hyperglycémies quand on fait de l'exercice extrêmement intense sur une courte durée où on fonctionne à l'adrénaline. Dans ce cas, on monte sa glycémie.

"Tous les sports qui peuvent blesser, par exemple les pieds pour lesquels on doit être extrêmement vigilant chez les personnes diabétiques, sont contre indiqués. Les personnes diabétiques qui ont des problèmes au niveau des yeux doivent éviter la boxe ou les sports qui peuvent entraîner des traumatismes à ce niveau. Tout dépend de chaque personne et de chaque facteur de risque que l'on peut avoir."