Cancer du col de l'utérus : la conisation, une solution radicale ?

Mon gynécologue m'a demandé de faire une conisation suite à un résultat de frottis "anormal". Je trouve cela trop radical : ai-je raison ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Hervé Fernandez, gynécologue-obstétricien :

"L'idée n'est pas d'être radical ou de ne pas être radical. Comme tout, il y a une indication ou il n'y a pas d'indication. S'il y a des lésions de haut grade, en fonction de l'importance des lésions, ce traitement n'est pas radical. Il faut que les femmes comprennent que la conisation est aussi bien diagnostique que thérapeutique dans la majorité des situations. Plus de neuf fois sur dix, on fait une conisation et on dit à la patiente qu'elle est guérie. Il faudra qu'elle continue de faire des frottis pour la surveillance mais c'est un traitement. Et surtout il y a peu de conséquences quand la conisation est correctement réalisée, c'est-à-dire qu'on ne va pas retirer trop de col en particulier chez les femmes jeunes. Mais ce n'est jamais radical. C'est le bon traitement quand c'est bien indiqué. On n'a aucune raison de penser que le gynécologue de cette jeune femme ne fasse pas correctement son métier."