Les plaintes pour piqûres en boites de nuit augmentent partout en France

Depuis mi-février, près d’une centaine de personnes affirment avoir été piquées dans des boîtes de nuit ou des festivals. Les plaintes s’accumulent mais le mystère reste entier.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Le mystère des piqûres en boîte de nuit
Les plaintes pour piqûres en boite de nuit augmentent partout en France  —  Le Magazine de la Santé

"J’ai commencé à avoir la tête qui tournait, des sueurs froides, des nausées". Alors qu'elle est en boîte de nuit, Éloïse commence à se sentir mal, alors qu’elle n’a pas bu d'alcool. Elle rentre se coucher et les symptômes finissent par disparaître.

Deux jours plus tard, Éloïse découvre une marque sur son bras. Inquiète, elle va aux urgences. Les médecins constatent la piqûre, mais ses analyses de sang et d’urine ne révèlent la trace d’aucune drogue.

Une histoire troublante, semblable à des centaines d’autres partout en France. 

Des plaintes à Nantes, Rennes, Grenoble...

Depuis mi-février, la police a ainsi enregistré 45 plaintes à Nantes, 15 à Rennes, 14 à Grenoble, 14 à Béziers et la liste des villes touchées s'allonge chaque week-end. Les symptômes des personnes piquées à leur insu vont de simples maux de tête à des pertes de connaissance. Pour l’heure, pas de suspect, et toujours pas de produits stupéfiants détectés.

Reste une certitude : ces "piqûres sauvages" représentent un risque d’exposition au VIH et à l’hépatite B. Les victimes doivent donc se rendre le plus rapidement possible aux urgences car des traitements préventifs existent. 

Mais il faut faire vite. Éloïse n’a pas pu bénéficier de ces traitements, elle devra donc faire un test de dépistage du VIH dans six semaines. 

Comment réagir en cas de piqûre ?

Si vous pensez avoir été drogué ou que vous constatez une trace de piqûre :

- Déposez plainte auprès de la police ou de la gendarmerie
- Effectuez un bilan toxicologique
- En cas d'urgence, composez le 17 ou le 112
- Pour toute question, contactez Drogues Info Service au 0 800 23 13 13 (7/7, 24h/24)