Le Tocilizumab autorisé dans le traitement des formes graves du Covid

Initialement indiqué dans le traitement de l'arthrite, ce médicament permet également de réduire la mortalité et la durée d'hospitalisation des patients gravement touchés par le Covid-19.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Shutterstock

Bientôt un nouveau traitement contre les formes graves du Covid-19 ? L'Agence européenne des médicaments (EMA) a donné ce lundi 6 décembre son feu vert à l'utilisation du tocilizumab, un traitement contre l'arthrite, chez les patients hospitalisés pour une forme grave de Covid-19. L'EMA estime que le traitement devrait réduire la mortalité de cette catégorie de malades.

L'anti-inflammatoire fabriqué par le géant pharmaceutique suisse Roche est vendu sous le nom de RoActemra en Europe. Il devra être administré avec des stéroïdes, a conclu le régulateur de l'Union européenne, emboîtant ainsi le pas à l'Organisation mondiale de la santé et aux États-Unis. La Commission européenne doit maintenant officiellement suivre la recommandation de cette autorité de régulation.

L'éducation thérapeutique doit permettre aux patients de s'autogérer avec la biothérapie.
L'éducation thérapeutique doit permettre aux patients de s'autogérer avec la biothérapie.  —  Magazine de la Santé

A lire aussi : Quels traitements pour l'arthrite ?

Nouvel instrument de lutte contre le Covid

Auparavant utilisé pour le traitement de l'arthrite chez les adultes et les enfants, le tocilizumab agit en empêchant une "tempête cytokinique", une réactions excessive du système immunitaire au coronavirus. Il est administré par voie intraveineuse ou par injection.

L’EMA souligne que le tocilizumab doit être prescrit en même temps que des corticostéroïdes car une "augmentation de la mortalité ne peut être exclue" s'il est utilisé sans eux. 

Cette autorisation vient s'ajouter à l'ensemble des instruments de lutte contre le Covid-19 à la disposition de l'UE, qui compte déjà quatre vaccins et deux traitements par anticorps. Un feu vert a également été donné à l'utilisation d'urgence de la pilule mise au point par le laboratoire Merck.