1. / J'ai mal…
  2. / Au ventre
  3. / Intoxication alimentaire

Comment réagir face à une intoxication alimentaire ?

Avec l’été et les fortes chaleurs, le risque d’intoxication alimentaire est à son maximum. L'intoxication alimentaire est souvent bénigne mais elle cause parfois des complications mortelles. A quoi sont-elles dues ? Comment reconnaître les symptômes et se soigner ? 

Rédigé le , mis à jour le

Comment réagir face à une intoxication alimentaire ?

L'intoxication alimentaire est due à la consommation d'aliments contaminés par des agents pathogènes type bactéries, virus ou parasites. Les principales coupables sont les bactéries alimentaires qui libèrent des toxines, des substances nocives pour l'organisme dans l'aliment souillé. Les aliments le plus souvent en cause sont les œufs, la viande, la charcuterie, les poissons, les fruits de mer et les produits laitiers.

De nombreuses causes peuvent expliquer cette contamination comme, le dépassement de la date de péremption du produit, une rupture de la chaîne du froid lors de son stockage ou une cuisson inappropriée. La chaleur favorisant la multiplication de nombreuses bactéries, un plat laissé longtemps au soleil a également toutes les chances de déclencher une intoxication alimentaire.

Comment se manifeste cette intoxication alimentaire ?

L'intoxication alimentaire peut être très rapide. Les symptômes apparaissent de quelques heures à 72 heures après l'ingestion de l'aliment. Il s'agit le plus souvent de :

  • Vomissements.
  • Diarrhées.
  • Fièvre.
  • Douleurs abdominales.
  • Déshydratation.

L’élément clé est la diarrhée. En effet, il est très important de savoir si dans la diarrhée il y a du sang ou des glaires. La présence de ces symptômes précis indique le germe ou la toxique invasive dont la prise en charge médicale est bien codifiée.

Les manifestations peuvent être légères ou très intenses selon les personnes et l'agent pathogène en cause.

Un autre élément de poids est de rechercher si d’autres personnes ayant partagé le plat ont développé les mêmes symptômes. Car dans ce cas, on pourra parler de Toxi Infection Alimentaire Commune (TIAC), qui doit faire l’objet d’une déclaration obligatoire à l’Agence Régionale de Santé, de façon à faire retirer un lot du commerce, par exemple.

Quels traitements prendre pour se soulager ?

Si les toxines ingérées sont virulentes (présence de fièvre, de diarrhées glairo-sanglantes, ou une altération de l’état général), l'intoxication pourra nécessiter la mise sous antibiotiques spécifiques.

Heureusement, cela arrive rarement. En effet, la plupart du temps, l'intoxication alimentaire est bénigne et passe toute seule au bout d'un jour ou deux. Une prise de médicaments n'est alors pas nécessaire, mais vous pouvez prendre des mesures alimentaires simples pour favoriser la guérison.

Mesures alimentaires à prendre en cas d'intoxication alimentaire

Il faut baser initialement son alimentation sur les viandes et poissons maigres (ex. : dinde, colin) ainsi que les féculents (riz blanc, pâtes, pommes de terre cuites). Quand il y a une  amélioration, recommencez à manger des fruits et légumes, mais seulement sous forme cuite. Vous pouvez ensuite recommencer à les manger crus et réintroduire petit à petit les autres aliments à vos repas.

Le point central est l’hydratation. La diarrhée entraîne une déperdition importante d'eau et de sels minéraux. Il faut donc boire beaucoup, mais pas n'importe comment : avaler une trop grande quantité de liquide d'un coup peut déclencher des vomissements. Il faut donc plutôt boire doucement de petites quantités de liquide plusieurs fois dans la journée.

Les choses à éviter

  • Premièrement, ne pas prendre d’anti-diarrhéique sans avis médical. En effet, en cas de prise de ce type de médicaments dans le cas d’une diarrhée infectieuse, cela va provoquer un ralentissement des matières infectées dans le tube digestif et cela peut conduire à l’apparition d’abcès voir de rupture digestive.
  • Deuxièmement, ne pas se faire vomir car cela n’aidera pas à guérir plus vite. Sans compter que les sucs gastriques risquent d’irriter la gorge et l'œsophage.

Quand faut-il consulter ?

Lorsqu'une diarrhée survient chez un jeune enfant et une personne âgée, plus fragiles face aux intoxications alimentaires, il faut consulter tout de suite un médecin. Une diarrhée sanglante, une forte fièvre, des douleurs abdominales très intenses, des signes de déshydratation doivent aussi immédiatement pousser à consulter. Enfin, même si vos symptômes ne sont pas très intenses, prenez un avis médical s'ils durent plus de 48 heures.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr