Naomi Campbell à Cannes en 2017.
Naomi Campbell à Cannes en 2017. Crédits Photo : © Shutterstock / magicinfoto

Comment Naomi Campbell a-t-elle pu devenir maman à 50 ans ?

La mannequin britannique a annoncé la naissance de son premier enfant. Ces derniers mois aucune information ni photo n'avait filtré concernant une possible grossesse. Alors comment a-t-elle pu devenir mère à son âge ? 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Maman pour la première fois à 50. La mannequin britannique Naomi Campbell a provoqué la surprise sur les réseaux sociaux en dévoilant le 18 mai la naissance de son premier enfant, une petite fille. "Un magnifique petit miracle m'a choisie pour être sa mère. Je suis tellement honorée d'avoir cette douce âme dans ma vie", a écrit sur Instagram la top model, qui s'apprête à fêter ses 51 ans le 22 mai.

 

"Progrès de la science"

La mannequin, qui vit désormais à New York, n'a pas donné davantage de détails sur les circonstances de sa grossesse ni sur celles de la naissance de sa fille.

Mais elle avait évoqué à plusieurs reprises son désir d'enfant dans la presse ces dernières années. "Je pense en permanence à avoir des enfants", avait-elle notamment déclaré en 2017 au quotidien britannique Evening Standard. "Mais maintenant avec les progrès de la science je pense que je peux le faire quand je veux".

Grossesse "tardive"

Par "progrès de la science", Naomi Campbell faisait référence aux techniques de procréation médicalement assistée (PMA). Celles-ci sont fréquemment utilisées pour les grossesses dites "tardives", définies comme les grossesses qui surviennent après 35 ans. C’est en effet à partir de cet âge que la fertilité féminine diminue.

A lire aussi : Grossesses tardives, grossesses à risque ?

Trois principales techniques de PMA

Plusieurs techniques sont envisageables selon les pays. En France, la PMA est autorisée aux couples hétérosexuels qui rencontrent une difficulté à procréer. Trois solutions sont alors possibles :

  • l’insémination artificielle, qui consiste à déposer des spermatozoïdes du conjoint ou d’un donneur anonyme directement dans l’utérus pour faciliter la fécondation ;
  • la fécondation in vitro (FIV) qui a lieu en laboratoire. Un spermatozoïde est injecté dans l’ovocyte puis l’embryon est transféré dans l’utérus de la future mère. Le spermatozoïde ou l’ovocyte peuvent provenir de donneurs anonymes ;
  • l’accueil d’embryon qui s’adresse aux couples dont les deux membres sont stériles. L’embryon transféré dans l’utérus provient de parents donateurs anonymes.

Congeler ses ovocytes : où et dans quelles conditions ?

D’autres possibilités existent dans d’autres pays. La congélation d’ovocytes d’abord, qui permet à une femme de retarder sa grossesse.

Elle est notamment autorisée en Espagne à toute femme majeure, consentante et en bonne santé mentale et physique pour un usage personnel jusqu’à 50 ans. Elle est aussi légale en Italie, au Royaume-Uni ou en Belgique, pendant une durée légale de 10 ans.

Aux États-Unis, elle est même encouragée par certaines entreprises, qui proposent de rembourser les frais de la procédure à leurs employées.

En France, la congélation d’ovocyte n’est autorisée que dans trois cas : lors d’une FIV, en prévention d’une maladie comme une endométriose sévère ou de traitements dangereux pour la fertilité comme une chimiothérapie ou, depuis 2015, dans le cadre d’un don d’ovocytes. Les donneuses peuvent alors congeler une partie de leurs ovocytes pour un usage personnel jusqu’à 43 ans.

La GPA parfois autorisée ou tolérée

Autre technique possible : celle dite de la mère porteuse. La loi est catégorique en France : la gestation pour autrui (GPA) est illégale. Mais elle est légale ou tolérée au Royaume-Uni, en Belgique, en Roumanie, aux Pays-Bas, en Grèce, au Portugal, en Russie mais aussi au Canada ou dans certains États des États-Unis.

Le recours à une mère porteuse ou même une adoption sont des options possibles pour Naomi Campbell, qui est restée très discrète sur son éventuelle grossesse et n’a divulgué aucune photo d’elle enceinte, rapportent plusieurs médias américains.