Grippe : la vaccination ouverte à tous

La campagne de vaccination contre la grippe a débuté ce lundi 22 novembre pour tous les français qui vont pouvoir se faire vacciner. Chaque année, entre 2 et 6 millions de personnes en France sont touchées par cette maladie virale très contagieuse.

Dr Anne Sikorav
Rédigé le , mis à jour le
Grippe : la vaccination ouverte à tous
Crédits Photo : Pixabay / © Angelo Esslinger

Des vaccinations qui démarrent doucement

La campagne de vaccination contre la grippe a en réalité débuté depuis le 26 octobre. Elle concernait les publics prioritaires : les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes, les patients souffrant de pathologies graves, les personnes obèses dont l’IMC (indice de masse corporelle) est supérieur ou égal à 40, l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque et l'entourage des personnes immunodéprimées, les professionnels de santé et les aides à domicile au contact de personnes à risque. 

Cela touche 15 millions de français au total. Pour elles, l’Assurance maladie prend en charge à 100% le vaccin antigrippal.

Selon les chiffres fournis à Franceinfo par l'Ordre des pharmaciens, 5,6 millions de vaccins ont été retirés en pharmacie à ce jour par les personnes prioritaires, contre 6,7 millions l'an passé à la même date. C'est presque un million de moins.

Pour les « personnes non-prioritaires", la vaccination n'est pas prise en charge par l'Assurance Maladie. 

L’objectif de consolider la forte progression de la couverture vaccinale observée l’an passé (55,8% ) et d’approcher les 75% de couverture vaccinale, comme le recommande l’Organisation mondiale de la santé. 

Une épidémie de grippe imprévisible

Il est difficile de prédire l’importance et la sévérité de l’épidémie de grippe chaque hiver.  

Le président du syndicat des médecins généralistes MG France Dr Jacques Battistoni  a signalé à nos collègues de Franceinfo  qu'il existe "un rebond" cette année des rhumes et  rhino-pharyngites . Il se demande  si la "grippe ne va pas être plus forte" aussi.  

A ce jour, l'épidémie de grippe n’a pas encore démarré.

Compatible avec les vaccins anti-COVID

Pour les personnes fragiles en particulier, les vaccinations contre la grippe et le COVID-19 sont essentielles pour éviter de développer des formes sévères de ces deux maladies.

La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande la co-administration des vaccins contre ces deux virus :  "La réalisation concomitante des vaccins" contre la grippe et le COVID- 19 est "possible afin d'éviter tout délai dans l'administration de l'une ou l'autre de ces injections", assure la HAS dans un communiqué. 

 Il y a "aucun danger" à vacciner simultanément contre la grippe et le COVID. Et cette co-injection ne diminue pas la protection conférée par les deux vaccins. 

"Concrètement, les deux injections peuvent être pratiquées le même jour", mais à deux endroits du corps distincts, "un vaccin dans chaque bras", selon la HAS. Selon l'autorité sanitaire aucun délai n’est à respecter entre les deux vaccinations lorsque la co-administration n’est pas possible.

A lire aussi sur Allodocteurs Africa : Le vaccin contre la grippe, de moins en moins accessible en Tunisie