La campagne de vaccination contre la grippe avancée de quatre jours

Les personnes prioritaires pourront se faire vacciner dès ce vendredi 22 octobre. La campagne a débuté lundi dans les EHPAD.

Rédigé le , mis à jour le
La campagne de vaccination contre la grippe avancée de quatre jours
Thodonal88 / Shutterstock

Prenez soin de vous ”. Lundi sur Twitter, Olivier Véran a annoncé que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière serait avancée de quatre jours, débutant ce vendredi plutôt que le 26 octobre.

Les autorités françaises veulent aller vite. “Parce que tout est prêt pour la campagne de vaccination contre la grippe, nous avançons son lancement”, poursuit le ministre des solidarités et de la santé. Les français pourront donc se faire vacciner dès ce week-end, s’ils font partie des publics prioritaires. 

A lire aussi : Contre le Covid, seul Pfizer est recommandé pour la troisième dose

Qui est concerné ?

Dans cette catégorie, on retrouve principalement les plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes atteintes de certaines pathologies (asthme, diabète, insuffisance cardiaque…). Le personnel soignant est également concerné.

Dans les EHPAD, la campagne a d’ores et déjà débuté ce lundi. Un lancement précoce corrélé avec la vaccination au Covid-19. Pour la Direction générale de santé (DGS), il s’agit “d'encourager la synergie entre les deux campagnes de vaccination et ne perdre aucune opportunité de vacciner contre la grippe et contre le Covid-19 les personnes les plus fragiles”.

Concrètement, il s’agit pour ce public ciblé de recevoir simultanément le vaccin contre la grippe, ainsi qu’une dose de rappel de vaccin anti-Covid

Une piqûre dans chaque bras

Fin septembre, la Haute autorité de santé avait préparé le terrain en soulignant qu'il n'y a aucun danger à se faire vacciner simultanément contre les deux maladies. Seule précaution à prendre, il faut recevoir chaque piqûre dans un bras différent.

Les Français non prioritaires devront attendre un mois, le 22 novembre, pour se faire vacciner, même si la Direction Générale de la Santé se laisse la possibilité d'ouvrir plus tôt la vaccination à tout le monde. 

Plus de vaccins que l'année dernière

Comme chaque année, il est difficile de savoir à quel point la grippe frappera les Français. L’immunité de la population a certainement diminué après la faible circulation grippale l’année passée. De plus, un redémarrage de l'épidémie de Covid-19, couplé à une épidémie de grippe, mettrait le système hospitalier à rude épreuve.

Le gouvernement a, en tout cas, pris ses précautions en commandant plus de vaccins que l'année dernière.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !