Des tournages pornographiques interrompus après une vague de cas de syphilis

Un pic de l’épidémie de syphilis paralyse actuellement le tournage de films pornographiques dans toute l’Europe. L’économie de l’industrie du porno s’en trouve menacée.

Mathis Thomas
Mathis Thomas
Rédigé le
Certains acteurs sont “terrifiés” par la vague de cas de syphilis en cours dans le milieu du porno
Certains acteurs sont “terrifiés” par la vague de cas de syphilis en cours dans le milieu du porno  —  Shutterstock

Coup de mou dans le milieu du porno. Après la publication d’un rapport du Sénat intitulé "Porno : l’enfer du décor" mardi 27 septembre, pointant du doigt les dérives du secteur, la production de films pornographiques tremble actuellement face à la recrudescence de cas de syphilis chez les acteurs et actrices.

Comme le précise Lianne Young, une ancienne actrice de films classés X désormais impliquée dans l’éducation sexuelle, au média britannique The Independant, certains acteurs sont “terrifiés” par la vague de cas de syphilis en cours. Toujours en contact avec plusieurs acteurs du milieu, elle affirme qu’au moins huit acteurs ont déjà “arrêté de tourner par crainte d’être contaminés à leur tour”.

À lire aussi : Que faire après un rapport à risque ?

Un test tous les 28 jours

Ils sont en train de perdre énormément d’argent”, poursuit-elle. “L’alerte s’est étendue dans toute l’Europe. Mais comme les producteurs et les acteurs travaillent également aux États-Unis, la syphilis peut facilement traverser les frontières.” 

Selon Lianne Young, le Royaume-Uni serait particulièrement exposé à cette recrudescence de cas. “En Europe, les acteurs et actrices sont testés pour détecter certaines infections sexuellement transmissibles tous les sept à quatorze jours. Au Royaume-Uni, ils doivent se tester eux-mêmes, tous les 28 jours.”  

Explosion des cas de syphilis post-Covid

Ce boom des cas s'explique notamment par l'augmentation importante des cas de syphilis et des autres infections sexuellement transmissibles (IST) après les multiples confinements dûs à l'épidémie de Covid-19. D’après de récentes données des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis, le nombre de cas de syphilis a augmenté de 26 % entre 2020 et 2021 outre-Atlantique, avec 52 354 contaminations comptabilisées en 2021.

La syphilis est une IST qui peut être facilement soignée à l’aide d’antibiotiques, mais qui peut avoir des conséquences extrêmement graves voire mortelles, notamment des troubles cardiovasculaires et des lésions cérébrales, si elle n’est pas traitée à temps. Or, les symptômes de la syphilis sont généralement bénins et difficiles à détecter, précise The Independant. 

Attention aux IST !  —  Snapchat : Allodocteurs

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !