Narcolepsie : un handicap qui empêche de conduire ?

Peut-on passer son permis de conduire et plus généralement conduire si l'on souffre de narcolepsie ? Est-ce que la narcolepsie est reconnue comme un handicap par la Sécurité sociale ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Isabelle Arnulf, neurologue et chef de service à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, spécialiste de la narcolepsie :

"Il y a une réglementation qui est assez claire sur ça. Il faut être sûr que l'on est bien traité et que le traitement fonctionne bien. On le vérifie avec des tests particuliers afin d'autoriser la conduite. On préfère quelqu'un qui se connaît et qui sait qu'il est narcoleptique, qui sait quand il doit faire des siestes, plutôt qu'un jeune qui part à 4 h du matin d'une boîte de nuit, qui cause un accident de voiture et qui n'est pas narcoleptique.

"C'est une maladie prise en charge à 100 % par la Sécurité-sociale. Elle est aussi classée en tant que maladie orpheline du fait de sa rareté et de la difficulté de vivre avec tous les jours. Il y a des centres de maladies rares pour ce diagnostic particulier."

En savoir plus :

Questions/réponses :

* Les réponses avec Cécile Grockiego et le Dr Isabelle Arnulf, neurologue et chef de service à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, spécialiste de la narcolepsie