Les troubles du sommeil gagnent les pays en développement

150 millions d’adultes souffrent de troubles du sommeil dans les pays en développement, selon une étude de la Warwick Medical School de Coventry, Angleterre, publiée par la revue Sleep du mois d’août 2012.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Les troubles du sommeil gagnent les pays en développement

Les chercheurs ont travaillés en collaboration avec le réseau INDEPTH, une plateforme internationale de données démographiques et de santé regrouppant huit pays d’Afrique et d’Asie, et avec l’Université de Witwatersrand, en Afrique du Sud. Ils ont analysé la qualité du sommeil de 24 434 femmes et 19 501 hommes âgés de 50 ans et plus. Les participants à l’étude étaient des habitants de huit zones rurales au Ghana, en Tanzanie, en Afrique du Sud, en Inde, au Bangladesh, au Vietnam et en Indonésie. La seule zone urbaine étudiée se trouvait au Kenya.

A la fin des observations, ils ont établi que le taux de prévalence total pour l'insomnie et les autres troubles du sommeil est de 16,6 % dans ces pays en développement, très proche de la prévalence de ces troubles dans les pays occidentaux, qui est de 20 %.

Ils ont évalué les liens potentiels entre les troubles du sommeil et le niveau social, la qualité de vie et la santé physique et psychique, et sont parvenus à la conclusion que, comme dans les pays développés, la cause première de l’insomnie est la dépression suivie de près par l’anxiété. En général, les femmes y sont plus sujettes, de même que les personnes âgées.

En tête du classement des pays qui dorment le moins bien, on trouve le Bangladesh avec une prévalence de 43,9 % pour les femmes et 23,6 % pour les hommes. On dort nettement mieux en Inde ou en Indonésie, où les troubles du sommeil ne touchent respectivement que 6,5 % et 4,6 % des femmes et 4,3 % et 3,9 % des hommes.

Les scientifiques notent que ces résultats sont indépendants de l’urbanisation puisque la majorité des populations observées vit en zone rurale. La seule région citadine située au Kenya a un taux de trouble du sommeil oscillant entre 8,3 % et 12,7 %.

Source : "Sleep Problems: An Emerging Global Epidemic? Findings From the INDEPTH WHO-SAGE Study Among More Than 40,000 Older Adults From 8 Countries Across Africa and Asia", Sleep, le 1er août 2012. Doi : 10.5665/sleep.2012

En savoir plus