La pratique sportive est-elle bénéfique à la ménopause ?

J'ai été ménopausée à 36 ans, je n'ai jamais pris de traitement substitutif et je me porte très bien. Mon seul médicament : le sport.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Florence Trémollières, endocrinologue :

"Après 60-65 ans, on peut vraiment tirer les bénéfices d'une pratique sportive sur le plan osseux. Il est certain que l'on ne commence pas toujours le sport à 65 ans et qu'il vaut mieux le commencer le plus tôt possible. Néanmoins on sait qu'au moment de la ménopause, la perte osseuse est à 95% oestrogéno-dépendante. Donc soit vous êtes programmé parce que vous avez un capital génétique que vous a transmis votre maman, parce que vous avez une susceptibilité aux oestrogènes, à la carence hormonale et de toute façon vous aurez une perte osseuse quoi que vous fassiez, soit vous ne l'êtes pas. Certaines femmes, malgré le fait qu'elles fassent une ménopause précoce, ne vont pas forcément faire une maladie liée à la carence hormonale prolongée.

"À un moment de la ménopause, la part relative du bénéfice du sport sur les os est tout à fait négligeable par rapport à l'effet négatif de la carence hormonale."

En savoir plus sur la ménopause

Dossier :

Questions/réponses