Fracture du poignet : pourquoi le besoin d'une intervention diffère selon les praticiens ?

Poignet cassé, puis recassé après quinze jours pour poser des broches. Comment s'apprécie le besoin d'intervention, différent selon les praticiens ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Stéphane Romano, chirurgien orthopédiste :

"On ne recasse pas le poignet sinon on n'a aucune chance qu'il se casse à l'endroit où on a envie qu'il se casse. On le recoupe avec des petits ciseaux, des petites scies. Ensuite selon l'appréciation du chirurgien, il y a effectivement toujours quelque chose de subjectif dans notre analyse. Mais globalement quand la déformation, quand le cal vicieux est trop important, et que l'on pense que les suites ne seront pas bonnes, que le patient aura des complications… dans ce cas, on va le réopérer.

"Tout dépend de l'âge, de la fonction du patient, de ce qu'il fait avec ses mains, cela dépend aussi de l'expérience du chirurgien car si l'intervention est très difficile, il est parfois préférable de laisser le patient dans l'état dans lequel il est plutôt que de prendre le risque d'avoir un résultat pire… Plusieurs paramètres entrent donc en compte et il faut les analyser. C'est la raison pour laquelle l'analyse entre deux chirurgiens peut être différente. Mais globalement tout le monde est d'accord."

En savoir plus sur la fracture du poignet

Dossier :

Questions/réponses :