Fente labio-palatine : un suivi psychologique indispensable ?

Un suivi psychologique de l'enfant est-il nécessaire ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Laurence Benouaiche, chirurgienne plastique et maxillo-faciale à l'hôpital Necker (Paris) :

"Un suivi psychologique n'est pas nécessaire, mais il est possible si on sent que l'enfant n'est pas bien. Souvent ce sont les psychomotricités qui sont proposées, un peu comme tous les enfants qui ne se sentent pas très bien. On fait en sorte que l'enfant ait une prise en charge la plus normale possible. Il va chez l'orthophoniste comme beaucoup d'enfants, il va faire de la psychomotricité… Si vraiment il y a une souffrance psychologique, on peut bien évidemment proposer un soutien psychologique. D'ailleurs pas seulement à l'enfant, mais aussi aux parents car il s'agit d'une prise en charge globale de la famille."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • J'ai 23 ans et une fente. Mon chirurgien me dit de me faire tatouer pour cacher la cicatrice. Qu'en pensez-vous ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • L'élocution peut-elle être gênée par une fente labio-palatine même après le recours à la chirurgie ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Quelles sont les conséquences d'une fente labio-palatine : otite, problème de mastication, kyste à la base du nez, et…?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Laurence Benouaiche, chirurgienne plastique et maxillo-faciale hôpital Necker (Paris)