Fatigue et cancer : morale ou physique ?

Comment savoir si la fatigue ressentie est liée à une fatigue morale ou physique ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Laure Copel, cancérologue à l'institut Curie :

"On sent bien que la fatigue est quasiment inéluctable mais ce n'est pas pour ça qu'elle doit être insurmontable. Le risque principal est que puisque c'est inéluctable, quand on se plaint de fatigue, on va s'entendre répondre : c'est normal, vous avez un cancer. Comme il y a 20 ans avec la douleur, lorsque vous aviez mal : c'est normal, vous avez un cancer. Maintenant on sait faire la différence entre des fatigues qui peuvent être très différentes. Il y a la fatigue physique, l'anémie avec la baisse des globules rouges, il peut aussi y avoir le fait de ne pas avoir assez de muscles, d'être dénutri.

"Il y a la fatigue psychologique, c'est-à-dire que même si on a un taux d'hémoglobine normal, même si on est en bon état nutritif, si on est déprimé et qu'on n'a plus envie de rien, on ne va pas sortir de son lit. Donc là, c'est plus un manque de désir.

"La fatigue cognitive : les patients décrivent une somnolence, ils ont tout le temps envie de dormir. C'est souvent une fatigue induite par les médicaments."

En savoir plus :

Questions/réponses :