Chirurgie du sexe des petits garçons : les suites opératoires ?

On parle d'une chirurgie douloureuse… Qu'en est-il des suites chirurgicales ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr. Arnaud Bonnard, chirurgien viscéral pédiatrique à l'hôpital Robert-Debré de Paris :

"Les suites chirurgicales sont souvent simples avec un enfant autorisé à rentrer à la maison dès le soir de l'intervention. On prescrit des antalgiques simples comme le paracétamol, et des soins locaux à base de vaseline. Il s'agit d'une chirurgie donc il peut y avoir des complications et en particulier des complications d'ordre hémorragique. Au niveau du frein, une artère peut saigner. Il faut donc prévenir les parents qu'en cas de saignement il faut venir le plus rapidement possible à l'hôpital.

"Il faut opérer quand c'est nécessaire. Si l'enfant a un phimosis et a besoin d'être opéré, on l'opérera. Mais en général on pose rarement l'indication avant l'âge de 6-7 ans. En cas de phimosis, si on a besoin d'une chirurgie, elle est posée assez tardivement vers l'âge de 6-7 ans."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :

  • Est-il vrai qu'une opération pour une ectopie testiculaire pratiquée à l'adolescence multiplie les risques de survenue d'un cancer des testicules ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Arnaud Bonnard, chirurgien viscéral pédiatrique à l'hôpital Robert-Debré (Paris)