1. / Alimentation

Perdre du poids sans renoncer au plaisir

Pour perdre du poids, certaines personnes se posent la question de faire un régime, de se restreindre, ou d'éviter certains aliments selon le principe bien connu de tous les régimes amaigrissants. Mais malheureusement, ces personnes s'usent au fil de leurs multiples régimes. Alors comment perdre du poids sans renoncer au plaisir ? Les explications de Laurence Haurat, psychologue nutritionniste.

Rédigé le , mis à jour le

Perdre du poids sans renoncer au plaisir

Lorsque des personnes ont fait plusieurs régimes, qu'elles ont perdu puis repris du poids, elles ne peuvent plus imaginer se priver. Surtout qu'elles doivent se priver des produits les plus tentants, les plus riches, ceux qui sont toujours diabolisés. Le fromage, Le pain, le chocolat, les gâteaux en passant par l'alcool, les biscuits apéritifs, les repas au restaurant, ceux chez des copains ou en famille… sont à éviter.

Quelle que soit la manière dont on parle des aliments, on les considère grâce aux calories qu'ils contiennent, ou à la quantité de graisse ou de sucre qui les compose. Et on oppose toujours les aliments riches et lourds à des aliments légers et peu caloriques comme les légumes et les fruits, quand on n'en mange pas en trop grande quantité. Nous avons en effet réussi à diaboliser les fruits car ils contiennent du sucre.

Faut-il à tout prix éviter les aliments hypercaloriques ?

Les aliments hypercaloriques induisent une prise de poids si on en mange trop par rapport à ses besoins caloriques. Quoi que vous mangiez, les aliments contiennent des protéines, des lipides (du gras) et des glucides (du sucre). Lorsque vous prenez une cuisse de poulet avec des haricots verts et des pommes de terre vapeur relevées d'une cuillère à soupe d'huile d'olive, un yaourt au fruit et une compote ou un fruit, vous avez ingéré une certaine quantité de calories. Et vous avez mangé à votre faim, ni trop, ni trop peu. Vous êtes content de vous car ce repas est bien équilibré et tel que décrit dans les livres de diététique. Certes, ce repas n'est pas hyper glamour mais il est satisfaisant sur le plan physique.

Imaginons que votre restaurant d'entreprise vous propose des super desserts et que vous soyez attiré par un fondant au chocolat. Même si vous prenez par ailleurs des choses très équilibrées, vous vous direz certainement que vous faites n'importe quoi et que vous ne perdrez pas du poids. Mais le fondant au chocolat est fait à base de protéines, de gras et de sucre, comme le poulet, les haricots, les pommes de terre, le yaourt... Une part de fondant au chocolat apportera d'ailleurs un peu moins de calories que le repas complet ci-dessus.

En revanche, ce qui n'est pas du tout présent dans le fondant, c'est le volume, l'eau, les fibres, les vitamines et les minéraux. C'est grâce au volume que nous sommes rassasiés, que nous n'avons plus faim et que nous n'aurons plus faim pendant plusieurs heures. Si vous mangez juste un fondant, l'apport calorique sera un peu inférieur à celui de l'autre repas mais il y a de grandes chances pour que vous ayez à nouveau faim deux heures plus tard. Le fondant, très peu volumineux, facile à digérer, sera rapidement évacué de l'estomac et la faim pourra se réinstaller assez vite. Il faut donc lui donner un contexte plus propice à bien vous nourrir.

Perdre du poids en se faisant plaisir

Pour éviter d'avoir faim plus tard, vous pouvez par exemple manger des légumes avant, sous n'importe quelle forme : une soupe froide ou chaude, des crudités, des légumes sautés, des légumes assaisonnés... Il n'est pas question de brouter, mais bien de manger quelque chose qui soit agréablement préparé. Il ne s'agit pas d'une punition pour mériter le fondant, mais d'une contextualisation de ce produit riche qu'est le fondant.

Il faut manger autant de légumes de manière à ne plus avoir faim avec le fondant. Les légumes vont ralentir la digestion du fondant, cela va vous rassasier, et finalement, le fondant sera comme un petit plat principal accompagné de ses légumes. Mais il vous aura fait plaisir, vous l'aurez mangé en l'appréciant, sans faire un mille-feuilles d'aliments. Vous lui ferez une vraie place dans votre alimentation.

Il est très important de vous faire confiance, de faire confiance à votre corps et à sa capacité à vous demander ce dont il a besoin. À partir du moment où vous ne vous privez pas, où vous ne vous interdirez pas d'aliments, où vous n'en diaboliserez aucun, vous vous rendrez compte qu'ils seront beaucoup moins désirables. Et naturellement, vous donnerez une place à ces aliments les plus riches lorsque l'envie et l'occasion se présenteront mais globalement, ils ne vous rendront plus addict. Vous pourrez manger à votre faim et revenir à votre poids, sans avoir besoin de vous priver.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus