1. / Alimentation
  2. / Aliments
  3. / Eau

Etats-Unis : le scandale de l'eau contaminée

En avril 2014, aux Etats-Unis, la ville de Flint (Michigan) est au bord de la faillite. Un administrateur d'urgence est alors nommé et ce dernier va prendre une décision qui va bouleverser la vie et surtout la santé des habitants. Il décide en effet d'arrêter d'alimenter la ville avec l'eau pure des Grands Lacs. Flint doit alors puiser son eau dans sa propre rivière et la traiter pour la boire. Mais pendant plus d'un an, les habitants vont consommer de l'eau empoisonnée au plomb. Ce scandale sanitaire lié l'eau impropre n'est pas un cas isolé aux Etats-Unis. Explications.

Rédigé le , mis à jour le

Etats-Unis : le scandale de l'eau contaminée

Flint est une ville ouvrière américaine de l'Etat du Michigan. Cette ville de 125.000 habitants fait depuis quelques mois la Une des journaux américains, mais aussi étrangers. En avril 2014, alors que la ville n'a plus d'argent et est au bord de la faillite, un administrateur d'urgence décide d'arrêter d'alimenter la ville avec l'eau pure des Grands Lacs. La ville doit alors puiser son eau dans sa propre rivière et la traiter pour la boire.

Un scandale sanitaire

Cette décision va s'avérer une véritable "punition" pour les habitants de Flint. Depuis cette décision, les habitants ont en effet eu la surprise de voir s'écouler de leur robinet de l'eau impropre à la consommation. Outre la couleur et du goût de l'eau, certains habitants ont été pris de vomissements, d'autres ont perdu leurs cheveux ou ont eu des éruptions cutanées. La faute à la rivière de Flint. Pendant des années, les usines y ont déversé leurs déchets toxiques.

Il s'agit d'un scandale sanitaire qui a duré deux ans. Malgré les plaintes des habitants, il a fallu attendre les résultats des analyses de laboratoire pour prendre en compte l'ampleur du problème. Ces analyses font état de la présence de plusieurs bactéries, une dizaine, dont Escherichia coli ou de légionelles.

Mais ce n'est pas tout, des métaux lourds comme du plomb et du cuivre ont aussi été retrouvés à des taux supérieurs aux seuils tolérés. Alors que le seuil d'alerte est fixé à 15 parties de plomb par milliard, une récente étude de début 2016 révèle que le plomb contenu dans l'eau des habitants de Flint est de 150 parties par milliard voire plus. Depuis le début du scandale, on dénombre 10 décès et 87 cas de légionellose.

Le cri d'alarme d'une pédiatre

Une pédiatre avait pourtant donné l'alerte. Il s'agit du docteur Hanna-Attish. Elle remarque alors que depuis le changement d'alimentation en eau, les enfants de moins de 5 ans de la ville ont des niveaux de plomb dans le sang anormaux. Et avant l'âge de 6 ans, ce type d'exposition a des effets graves avec des retards physiques et intellectuels irréversibles.

Le Dr Hanna-Attish décide donc de publier son étude en avril 2014 dans laquelle elle montre que les enfants ont des niveaux de plomb dans le sang qui ont été multipliés par deux. Après cette publication, la pédiatre a été vivement critiquée notamment par 50 épidémiologistes qui lui reprochaient d'établir un lien entre le plomb et l'eau de Flint. Ils ont fini par lui donner raison...

La réaction des autorités face à ce scandale sanitaire

Après avoir nié, demandé aux habitants de faire bouillir l'eau avant de la consommer, distribué de l'eau potable de distribution... le gouverneur a fini par présenter ses excuses aux habitants de Flint. L'administrateur d'urgence a été viré et la ville a changé de maire. Même Barack Obama s'est insurgé. Le ministre américain de la Justice a aussi ouvert une enquête.

En octobre 2015, les habitants sont revenus à l'eau des Grands Lacs, fini donc la rivière de Flint, mais cette décision est arrivée trop tard. L'eau polluée de la rivière a eu le temps de contaminer les conduits de la ville. Autrement dit, les conduits contiennent du plomb. Près de 27.000 enfants ont été contaminés au plomb et les habitants se posent la question de l'avenir de ces enfants. Le Dr Hanna-Attish a d'ailleurs co-fondé la Flint Child Health & Development Fund pour que les enfants de Flint contaminés au plomb puissent bénéficier d'un suivi, d'une prise en charge sur le long terme.

Comment lutter contre le plomb ?

Les habitants de Flint vivent ce scandale sanitaire comme une double injustice. Une injustice d'abord sociale puisque 40% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté et une injustice liée au fait que plus de la moitié des habitants de Flint sont afro-américains. On parle même de racisme environnemental.

Pour lutter contre ce plomb, les habitants doivent changer la tuyauterie, mais dans une ville où 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté, cela reste compliqué. Ils s'équipent aussi de filtres mais si les taux de plomb dans les canalisations sont trop élevés, cela ne sert pas à grand-chose. Et pour changer les canalisations de la ville, il faut rassembler 55 millions de dollars, soit 48 millions d'euros… beaucoup trop pour une ville dont la santé financière n'est pas bonne.

D'autres scandales sanitaires liés à l'eau impropre recensés

Flint n'est pas le seul scandale sanitaire lié à l'eau impropre. Les scandales d'eaux contaminées se suivent puisque mi-décembre 2015, la ville de Sebring dans l'Ohio a vu son eau elle aussi victime du plomb, mais pas tout à fait pour les mêmes raisons que la ville de Flint. Dans cette ville de l'Ohio, l'état du réseau de distribution d'eau est vétuste et pour des raisons économiques, il n'est pas changé.

Les scandales ne risquent pas de s'arrêter là avec l'extraction du gaz de schiste responsable d'une pollution des nappes phréatiques, notamment en Pennsylvanie, grand bassin de gaz naturel.

Sponsorisé par Ligatus