Oeufs : On vous explique les différents labels vendus en supermarchés

"Oeufs frais, oeufs de basse-cour, oeufs plein air... Entre l'étiquetage, la provenance ou l'emballage, il est difficile de s’y retrouver. Angélique Houlbert vous livre ses astuces pour réussir à se repérer parmi toutes les variétés.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les codes inscrits sur les coquilles indiquent le mode d'élevage. C’est le chiffre noté devant les lettres FR qui est le pays d’origine. 

  • 0  : Bio, les poules ont un accès extérieur, une alimentation à base de céréales bio, sans OGM , pas de recours aux antibiotiques.
  • 1 : Plein air, comme les œufs " Label rouge".
  • 2 : Au sol, dans un hangar, sans accès extérieur.
  • 3 : En cage aménagée , avec à peu près la surface d’une feuille A4.

Les prouesses du marketing

En rayon, difficile de ne pas se tromper car certains emballages sont ultra- trompeurs.

L’œuf des Mauges ou Parole d’éleveurs  ont un packaging très bien fait parce que vous aurez l’impression d’acheter des œufs d’un petit producteur régional avec son nom et sa photo, des mentions "Céréales 100% françaises ", "Exploitations familiales ", "Oeufs frais datés du jour de ponte" … Vous sentez alors la confiance mais en fait, ce sont des n°3  et les pauvres gallinacées n’ont jamais vu le moindre brin d’herbe !

Ne vous laissez pas avoir par le terme "catégorie A", il n’y a que ça en rayon .

La catégorie B, le plus souvent en raison de coquilles fêlées, est réservée à l’industrie agroalimentaire et la restauration (ovopoduits). 

" Gros œufs", terme règlementé ou marketing ? 

Il s’agit du calibre et c’est une mention obligatoire sur l’étiquetage. Comme pour les T-shirts , il existe des tailles : 

  • S  : < 53 g (Petits).
  • M  : 53-63 g (Moyens).
  • L  : 63-73 g (Gros) (Matines).
  • XL  : > 73 g (Très gros) (L’œuf de nos villages).

Il peut également y avoir tromperie, surtout lorsque vous pesez les oeufs, la différence se fait à quelques grammes.

Chez Matines, attention au logo " œufs de France" et aux mentions " ramassés à la fraîcheur du matin", ou "sans traitement antibiotique" … C’est pour freiner l’émergence des résistances aux antibiotiques mais les poules sont toujours élevées en cage. 

Que veut dire la mention "Fraîcheur coque " ? 

La DCR, la Date de Consommation Recommandée pour un œuf est de 28 jours maxi après la date de ponte. Pour une consommation "à la coque " ou pour les intégrer dans les préparations crues (mayonnaise, mousse au chocolat), il est recommandé de ne pas dépasser 9 jours après la date de ponte. 

 "Fraîcheur coque " certes, mais pas après les avoir laissés 10 jours dans votre réfrigérateur . Au-delà, ils ne sont plus dits "extra-frais" mais seulement "frais".

Que penser du label " Bleu, Blanc, Cœur" ?

Le label Bleu, Blanc, Cœur est une marque privée qui a signé une charte d’engagement nutritionnel avec l’état. 

L’alimentation des poules est enrichie avec des graines de lin. Ce sont des sources naturelles d’oméga-3, des acides gras bons pour la santé cardiovasculaire, que vous retrouvez dans le jaune des œufs. Vous pouvez donc vous fier à ce label et aussi à la mention  : " Fermiers"  comme les œufs de Loué, car elle est désormais règlementée depuis 2015. 

Il doit y avoir 6 000 poules maximum dans l’exploitation et les œufs doivent être ramassés et triés manuellement chaque jour. 

Poulehouse," l’œuf qui ne tue pas la poule"

C'est une initiative qui a débuté en 2017. Le premier œuf qui ne tue ni la " vieille" poule, ni le poussin mâle . Chaque année en France  : 

  • 50 millions de poules sont tuées à l’âge de 18 mois parce qu’elles ne pondent plus assez alors qu’elles peuvent vivre jusqu’à 6 ans et plus.
  • Le même nombre de poussins mâles sont broyés ou gazés parce qu’ils sont considérés comme inutiles à la filière œuf et à la filière viande.  

Chez PouleHouse, le sexage ne se fait pas in-vivo mais in-ovo (donc dans l’œuf) et ils s’engagent à prendre soin des vieilles poules jusqu’à leur mort naturelle. 

Les œufs présents dans les produits transformés  ? 

Dans la grande majorité des cas, les oeufs utilisés par l’agro-alimentaire sont des œufs de poules  : 

  • Élevées en cage (n°3) quand rien n’est spécifié derrière. 
  • Élevées au sol (n°2) comme dans ce produit.

Pourtant, il est possible de faire autrement car certaines marques ont déjà fait le choix du recours systématique aux œufs de poules élevées en plein air dont  :

  • Amora et Lesieur dans leurs mayonnaises.
  • St Michel ou Michel et Augustin dans leurs biscuits. 

Les bienfaits nutritionnels des œufs  ?  

Le blanc apporte des protéines de très bonne qualité. 

Le jaune fournit de la choline indispensable à la mémoire et des antioxydants (lutéine, zéaxanthine) bénéfiques pour la santé oculaire, sans compter les vitamines B9 & B12, le zinc, le sélénium… 

N’hésitez donc pas à manger de " vrais" œufs pour éviter de tomber dans certaines dérives, comme Le Papondu, né de 2 ingénieures biologistes… c’est un pseudo-œuf 100% végétal dont on ne connaît pas la composition exacte.