Zolpidem (Stilnox®) : une perte de vigilance prolongée

Des tests effectués en simulateur de conduite ont démontré que certains effets du zolpidem (la molécule active du Stilnox®) perdurent longtemps après le réveil. Même sans sensation de somnolence, le risque de perte de vigilance apparaît important au cours du jour suivant la prise. Les autorités étasuniennes préconisent de réduire de moitié la dose maximale prescrite, notamment pour les femmes.

Rédigé le

Zolpidem (Stilnox®) : une perte de vigilance prolongée
Zolpidem (Stilnox®) : une perte de vigilance prolongée

Au terme de plusieurs enquêtes sur la vigilance des conducteurs réalisée par son Centre pour la recherche et l'évaluation des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA) vient d'inviter les fabricants à modifier les doses maximales journalières recommandées de la molécule zolpidem pour l'adulte.

Le zolpidem est la molécule la plus prescrite, en France comme aux Etats-Unis, pour aider au sommeil. Sa prise est indiquée dans les troubles sévères du sommeil (insomnie occasionnelle ou transitoire). Le zolpidem, apparenté aux benzodiazépines, est inscrit en France sur la liste des psychotropes. Il peut entraîner un risque d'addiction important.

Source : ANSM

En effet, selon les données d'études transmises à la presse, 8 heures après la prise du médicament, 10 à 15% des femmes présentaient des niveaux sanguins de zolpidem suffisants pour modifier leur vigilance. La même observation a été faite sur 3% des hommes étudiés.

Selon la FDA, "pour les femmes, les doses recommandées devraient être divisées par deux, passant de 10 à 5 mg pour les formes standard du médicament et de 12,5 à 6,25 pour les comprimés à libération prolongée. La généralisation de cette recommandation pour les utilisateurs masculins est à considérer."

Les spécialités incorporant le zolpidem se présentent sous forme de comprimés ajustés à la recommandation standard pour l'adulte de moins de 65 ans.

La FDA souligne que ses préconisations ne concernent pas l'Intermezzo®, médicament prescrit aux Etats-Unis pour lutter contre les réveils nocturnes dont les doses recommandées sont déjà ajustées selon le sexe (1.75 mg pour les femmes et 3.5 mg pour les hommes).

L'agence étasunienne poursuit actuellement des études sur d'autres formes de somnifères.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :