Un nouvel espoir de vaccin contre le paludisme

Pratiqué dans sept pays d’Afrique sub-saharienne, un essai clinique d’un nouveau vaccin contre le paludisme a montré une réduction de moitié du risque d’infection chez les enfants qui ont participé à l’étude.

Rédigé le

Un nouvel espoir de vaccin contre le paludisme

Chaque année, le paludisme tue 781 000 personnes dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé. Ce sont en majorité des enfants âgés de moins de 5 ans et vivant en Afrique sub-saharienne qui sont touchés par cette maladie transmise par la piqûre d'un moustique femelle et qui se manifeste par de la fièvre, des tremblements avec sueurs froides et une transpiration intense.

Un vaccin prometteur

Grâce à des progrès importants tels que l'utilisation étendue d'insecticides et l'accès aux médicaments anti-paludéens, le paludisme a déjà diminué de 20 % depuis 2000.

Ce vaccin, lui, suscite l'espoir d'éradiquer un jour cette maladie.

L'essai clinique a été mené dans sept pays d'Afrique sub-saharienne depuis 2009, auprès de 16 000 nourrissons et jeunes enfants. Ce sont les résultats de la phase 3 – dernier stade avant la mise sur le marché – qui ont été présentés lors du second Forum sur le paludisme et publiés sur le site du New England Journal of Medecine.

Les données provenant des 6000 premiers enfants vaccinés montrent que trois doses permettent une protection de 56 % contre le paludisme et de 47 % contre la forme la plus grave de la maladie, celle qui touche les organes.

Mis au point par le laboratoire britannique GlaxoSmithKline, ce vaccin au nom "RTS,S" est considéré comme le plus avancé contre le paludisme.

Source : "First Results of Phase 3 Trial of RTS,S/AS01 Malaria Vaccine in African Children, The RTS,S Clinical Trials Partnership", New England Journal of Medecine, October 18, 2011 (10.1056/NEJMoa1102287)

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le Net :