Soins pédiatriques : des hôpitaux à la traîne ?

Certains hôpitaux et leurs soignants sont à la traîne quant à la prise en charge des enfants. Pourquoi ?

Rédigé le , mis à jour le

Soins pédiatriques : des hôpitaux à la traîne ?

Réponses du Dr Daniel Annequin, responsable de l'unité fonctionnelle d'analgésie pédiatrique à l'hôpital Trousseau :

"Les explications se situent à plusieurs niveaux. Il y a des services qui se mobilisent. Un chef de service, une infirmière, un médecin... des leaders font bouger les choses. Tout le monde est gagnant dans l'histoire, les enfants et les familles bien évidemment et les soignants aussi. On n'est pas obligé d'être à plusieurs pour faire des prises de sang... Il est beaucoup plus satisfaisant d'avoir la présence des parents pour calmer l'enfant durant les soins, que de mobiliser des soignants pour le faire."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Le personnel soignant reçoit-il une formation régulière pour améliorer la prise en charge des enfants ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Mon fils est hospitalisé, on refuse que je reste pendant les soins (minimes), c'est le règlement paraît-il. Est-ce "légal" ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Notre enfant est hospitalisé toutes les trois semaines pour des injections de gammaglobulines. Pourquoi n'y a-t-il pas de suivi psychologique ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Infirmière diplômée d'état en pédiatrie et maman, je trouve inadmissible la limitation des visites (matin et nuit) des parents dans certains hôpitaux.
    Voir la réponse en vidéo*

* Réponses du Dr Daniel Annequin, responsable de l'unité fonctionnelle d'analgésie pédiatrique à l'hôpital Trousseau