Pilules : un examen sanguin est-il indispensable ?

Pourquoi une gynécologue laisse prendre une pilule un an sans examen sanguin ? Ma fille a fait une embolie pulmonaire massive grave à 17 ans.

Rédigé le

Pilules : un examen sanguin est-il indispensable ?

Les réponses avec le Dr Brigitte Letombe, gynécologue à l'hôpital Jeanne de Flandre (Lille) et le Pr. Alfred Spira, épidémiologiste :

"Le bilan thrombophilique est très lourd. Et si on voulait empêcher ne serait-ce qu'un décès, il faudrait faire 400 000 bilans. Ce n'est pas envisageable. Le cholestérol, tout ce qui est lipides et glucides, n'a pas d'effet sur la coagulation. En revanche pour une femme âgée, qui a un antécédent de diabète, qui a du cholestérol dans la famille… on réalisera un bilan préalablement à la prescription. S'il n'y a pas d'antécédents et de facteurs de risque personnels, on fera un bilan sous contraception. Il s'agira d'un bilan métabolique réalisé au bout de deux ou trois mois."

"Au lieu de faire des bilans sanguins, qui ne servent malheureusement dans la majorité des cas à rien, et qui coûtent chers, on peut faire des choses très simples. Si une femme prend la pilule et fume, cela multiplie considérablement le risque. Il faut donc faire des choix. Une femme peut aussi avoir recours à une autre contraception que la pilule. Si on veut continuer à fumer, on utilise un stérilet ou un autre moyen."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus