Perruques : un reste à charge important pour les patients

Si le cancer est une pathologie remboursée à 100% par l'Assurance maladie, il existe pourtant de nombreux frais cachés qui restent à la charge du patient. Selon une enquête IPSOS de 2013, 47% des malades interrogés ont déclaré avoir eu des dépenses à régler, qui ont pu parfois dépasser les 1.000 euros. Parmi ces soins, on retrouve l'achat d'une perruque après une chimiothérapie. La dépense n'est aujourd'hui qu'en partie remboursée par la sécurité sociale, et pour les patients la facture peut vite s'élever.

Rédigé le

Perruques : un reste à charge important pour les patients

Si les magasins spécialisés adhèrent à une charte de bonne conduite vis-à-vis des malades, certains profitent néanmoins de la situation et gonflent leurs prix. Aux clients de rester vigilants. La Ligue contre le cancer le constate régulièrement. La maladie est devenue un business et le qualificatif "médicalisé" accolé à des accessoires indispensables permet de les vendre à prix d'or. Le plan cancer 2014 a pour objectif de faire baisser ces coûts à la charge des patients. Pour les perruques, il prévoit d'augmenter le remboursement de la sécurité sociale à 250 euros.

VOIR AUSSI :

Sponsorisé par Ligatus