Les réflexes : action, réaction

Une main devant une source trop chaude qui se retire automatiquement pour éviter une brûlure... Cela s’appelle : un réflexe. Automatiques, involontaires, inconscients, les réflexes nous permettent de nous protéger des dangers.

Rédigé le , mis à jour le

Les réflexes : action, réaction
Sommaire

Les réflexes de plus près

Michel et Marina expliquent le fonctionnement de nos réflexes.

Réflexe : qu'est ce que c'est ? C’est une réaction motrice automatique et involontaire qui répond à une stimulation. Cette réaction est en fait inconsciente. Ce n'est qu'après coup que le cerveau rend compte de l'origine de la douleur.

A quoi servent les reflexes ?
Ils permettent de se prémunir des dangers. La rapidité de réaction est essentiellement due au fait que l'ordre, retirer la main d'une source brûlante, par exemple, n'émane pas du cerveau mais de la moelle épinière. Celle-ci passe dans le canal rachidien, formé par l'empilement des vertèbres de la colonne. C'est le centre des réflexes, que l'on appelle médullaire.

Quand on donne un coup sur le genou : on stimule un capteur sensoriel. Le message est conduit par un neurone sensitif. Une fois dans la moelle, il le transmet directement à des neurones moteurs, qui provoqueront une action, la contraction d'un muscle et c’est la jambe qui se redresse.

Nourrisson : des reflexes

Examen du petit Maxime, un nouveau-né âgé de 2 jours

Les réflexes sont des comportements automatiques très anciens. Certains d’entre eux sont dits "primitifs", puisqu'ils sont présents dès la naissance. Ils sont le reflet du développement du système nerveux des bébés.

Les reflexes des nourrissons
. Entre l'âge de 2 et 4 mois, de ces réflexes disparaissent. C’est notamment le cas du réflexe de marche automatique.

Des réflexes automatiques qui disparaissent.
Après la naissance, le cerveau du nouveau-né continue de se développer et de nouvelles structures apparaissent. En évoluant, le cerveau crée des voies qui stimulent et d'autres qui inhibent. Certaines de ces voies vont bloquer ces réflexes qui provenaient du cerveau immature du nourrisson. La disparition de ces réflexes indique donc que le système nerveux de l'enfant se développe bien.

Les réflexes des adultes

Marie-Dolores, 87 ans, a du mal à garder l’équilibre. Elle suit de séances de rééducation chez un kinésithérapeute, spécialiste des troubles ORL.

Les tests des reflexes pour adultes. Ils permettent de vérifier l'intégrité et le fonctionnement du système nerveux. Les réflexes sont nombreux, certains sont simples, d'autres plus complexes, car différentes parties du corps interviennent. C'est le cas du réflexe de l'équilibre.

L’équilibre : un reflexe complexe. L'équilibre est en fait le résultat de l'interaction entre l'homme et son environnement. Des capteurs renseignent en permanence notre cerveau sur la position et le mouvement de notre corps.

Des capteurs pour nous guider. Les capteurs internes sont situés dans les muscles, les articulations et le vestibule de l'oreille interne. Les capteurs externes se trouvent, d'une part, dans la peau, pour nous renseigner sur notre contact avec l'environnement, et, d'autre part, dans la rétine, pour nous renseigner sur l'environnement visuel proche et lointain.

Les problèmes d’équilibre.
Ils sont la conséquence d’un système vestibulaire défaillant à l’origine des vertiges et des sensations d'instabilité. En informant en permanence sur la position exacte de la tête dans l'espace et sur son déplacement, le système vestibulaire participe en priorité aux réactions d'adaptation qui maintiennent l'équilibre du corps.

Sponsorisé par Ligatus