Le cancer de l'amiante devient une maladie à déclaration obligatoire

Le mésothéliome, cancer touchant principalement le revêtement des poumons (la plèvre) et d'abord lié à l'amiante, fait désormais partie de la liste des maladies faisant l'objet d'une déclaration obligatoire selon un décret publié, mercredi 18 janvier 2012, au Journal officiel. L'idée est d'assurer une surveillance sur l'ensemble du territoire national.

Rédigé le , mis à jour le

Le cancer de l'amiante devient une maladie à déclaration obligatoire

- Reportage du 19 janvier 2012 -

La liste des 30 autres maladies à déclaration obligatoire :

  • Botulisme
  • Brucellose
  • Charbon
  • Chikungunya
  • Choléra
  • Dengue
  • Diphtérie
  • Fièvres hémorragiques africaines
  • Fièvre jaune
  • Fièvre typhoïde et fièvres paratyphoïdes
  • Hépatite aiguë A
  • Infection aiguë symptomatique par le virus de l’hépatite B
  • Infection par le VIH quel qu’en soit le stade
  • Infection invasive à méningocoque
  • Légionellose
  • Listériose
  • Orthopoxviroses dont la variole
  • Paludisme autochtone
  • Paludisme d’importation dans les départements d’outre-mer
  • Peste
  • Poliomyélite
  • Rage
  • Rougeole
  • Saturnisme de l’enfant mineur
  • Suspicion de maladie de Creutzfeldt-Jakob et autres encéphalopathies subaiguës spongiformes transmissibles humaines
  • Tétanos
  • Toxi-infection alimentaire collective
  • Tuberculose
  • Tularémie
  • Typhus exanthématique

Pourquoi inscrire une maladie au registre des maladies à déclaration obligatoire ? Pourquoi y inscrit-on une pathologie plutôt qu’une autre ?

Le mésothéliome est une forme rare et virulente de cancer qui affecte le revêtement des poumons, la cavité abdominale ou l'enveloppe du coeur. Le mésothéliome est causé par l'exposition à l'amiante et se produit chez ceux qui ont aspiré des fibres d'amiante, souvent 20 à 50 ans ou plus auparavant. Certains y ont été exposés à leur travail, d'autres secondairement par des membres de la famille qui, à leur insu, ont ramené des fibres de leur travail à la maison dans leurs vêtements, leurs cheveux ou sur leur peau.

Tout nouveau cas de mésothéliome, quel que soit son site anatomique (plèvre, péritoine, péricarde), devra désormais être notifié à l'Agence régionale de santé par tout médecin qui en pose le diagnostic. Le recueil et le traitement des données sont assurés par l'Institut de veille sanitaire (InVS).

L'objectif de la déclaration obligatoire est de détecter et de déclarer ces maladies pour agir et prévenir les risques d'épidémie, mais aussi pour analyser l'évolution dans le temps de ces maladies et adapter les politiques de santé publique aux besoins de la population.

L'inscription d'une maladie sur la liste des maladies à déclaration obligatoire fait l'objet d'une décision du ministre de la Santé, après avis du Conseil supérieur d'hygiène publique de France (CSHPF).

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

 

Sponsorisé par Ligatus