La rééducation par électrostimulation est-elle efficace en cas de rectocèle ?

La rééducation par électrostimulation est-elle efficace pour un prolapsus postérieur ?

Rédigé le , mis à jour le

La rééducation par électrostimulation est-elle efficace en cas de rectocèle ?

Les réponses du Pr. François Haab, chef de service d'urologie à l'hôpital Tenon (Paris) :

"Le prolapsus postérieur est la rectocèle. Le rectum vient bomber à l'intérieur du vagin. La rééducation est efficace pour améliorer les symptômes, mais elle ne va jamais faire remonter les organes. Une fois que l'organe est sorti à l'extérieur, il n'y a aucune chance que la rééducation le fasse remonter puisque les ligaments sont distendus. On n'est donc plus dans un problème musculaire. En revanche la rééducation peut améliorer la sensation de pesanteur. L'électrostimulation est une des techniques de rééducation parmi d'autres. Il y a surtout des conseils à donner. Il faut apprendre aux femmes les manières de se comporter pour éviter qu'une descente d'organes ne se produise ou se reproduise.

"Il n'y a pas de spécialisation en kinésithérapie mais certains kinés sont spécialistes du périnée. Tout un travail d'explication de l'anatomie, des mouvements… est à réaliser. Il s'agit donc surtout d'un travail d'éducation."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • J'ai un prolapsus de type 2. On me propose une bandelette ou plaque métallique… Et le sport ne sert à rien, me dit-on. Est-ce vrai ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Quels sont les risques post-opératoires éventuels d'une opération de prolapsus ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Pourquoi ne pas faire de rééducation avant les grossesses ? J'ai 25 ans et déjà un prolapsus !
    Voir la réponse en vidéo*

  • Quelles sont les causes du prolapsus et ses principales complications ?
    J'ai 3 enfants et je n'ai jamais fait de rééducation du périnée, ai-je plus de risque de faire une descente d'organes ? 
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. François Haab, chef de service d'urologie à l'hôpital Tenon (Paris)