Harcèlement scolaire : comment préparer ses enfants ?

Comment préparer ses enfants ?

Rédigé le , mis à jour le

Harcèlement scolaire : comment préparer ses enfants ?

Les réponses avec le Dr Nancy Pionne-Dax, pédopsychiatre et Jean-Pierre Bellon, professeur de philosophie (Clermont-Ferrand) :

"Pour les enseignants, des formations sont organisées dans les académies. Ces formations sont aussi destinées aux élèves. Ces formations sont bénéfiques. En présentant des témoignages vécus, il y a une écoute extraordinaire du côté des enfants. On parle des victimes, des harceleurs, mais il ne faut pas oublier ceux qui sont à côté. Les pères observent mais ne savent pas quoi faire. Ils sont souvent mal à l'aise. Il faut former les gens et les amener à changer d'attitude. Le jour où le groupe ne rit plus, le harcèlement cesse."

"En primaire, avant même le collège, il faut que les adultes sensibilisent les enfants à ces phénomènes d'harcèlement. Le harcèlement existe aussi dans les cours de primaire. Il peut être assez vite stoppé par l'interaction d'un adulte. Pour prévenir les enfants, il faut un climat de confiance. Le rôle du professeur principal est important. Il faut limiter tout de suite les phénomènes de groupe qui s'organisent autour du sadisme envers l'un ou l'autre.

"Il faut aussi aider ceux qui sont dans des conduites d'inhibition à prendre leur place. Il faut soutenir ces enfants. Le rôle de régulateurs sociaux de l'équipe encadrante dans les établissements est important. Les parents doivent aussi pouvoir s'approprier l'espace du collège pour anticiper et maintenir un contact assez fluide avec ce que vit l'adolescent. Cela va permettre ensuite d'agir en toute confiance si de tel problème arrive."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Ma fille ne dit rien de ce qu'elle vit à l'école mais je vois bien qu'elle en souffre. Que lui dire pour qu'elle nous en parle ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Nancy Pionne-Dax, pédopsychiatre et Jean-Pierre Bellon, professeur de philosophie (Clermont-Ferrand)