Fuites urinaires : la rééducation périnéale ?

Après mon premier enfant, ma gynécologue m'a dit que mon périnée était musclé et qu'il ne fallait pas le rééduquer, est-ce normal ?

Rédigé le , mis à jour le

Fuites urinaires : la rééducation périnéale ?

Les réponses avec le Pr. Thierry Lebret, secrétaire général de l'Association française d'urologie, urologue à l'hôpital Foch (Suresnes) et Joëlle Souffir, kinésithérapeute en uro-gynécologie :

"La rééducation n'est pas systématique. L'intérêt est de faire un bilan quelques semaines après un accouchement. Souvent on fait passer l'idée qu'il faut le faire très tôt après l'accouchement. Je pense qu'il faut attendre deux ou trois mois pour que le potentiel hormonal soit de nouveau en imprégnation et qu'il permette aux tissus de récupérer en terme de santé personnelle. La seule chose à faire est un simple bilan de rééducation. Cela peut suffire.

"On peut avoir des sondes pour la rééducation. Maintenant il y a des appareils qui sont vendus et qui sont pris en charge par la sécurité sociale, et dont l'indication est posée après la fin d'une rééducation en terme d'entretien. C'est des appareils d'électrostimulation qui sont très simples. Ils sont achetés en pharmacie. Ils fonctionnent avec un générateur. On peut apporter son appareil chez son kiné car ils s'adaptent. Ces appareils permettent de maintenir les résultats. Une étude est en cours chez des patientes pour voir si les résultats de la rééducation se maintiennent. Ils coûtent aux alentours de 300 euros et se trouvent sur Internet."

"Il ne faut jamais utiliser les appareils dès le début. Il faut d'abord qu'il y ait une prise en charge parce que l'on arrive à des catastrophes. On se souvient du stop pipi qui était une grande mode mais qui était une catastrophe. On va complètement contre la nature donc arrêtons le stop pipi et surtout n'allons pas directement chercher ces appareils en pharmacie. Avec le stop pipi, on créait des dyssynergies. On augmentait les pressions et on arrêtait le mécanisme naturel. Du coup, on obtenait des conséquences négatives."

"Ce genre d'appareil est à utiliser lorsque l'on a mis en évidence un déficit musculaire. Mais si on a mis en évidence un prolapsus important, une descente d'organes, ça ne sert strictement à rien. Ces appareils sont destinés à entretenir une activité musculaire striée simple."

En savoir plus 

Dossiers :

Questions/réponses :

  • Ma mère de 55 ans a des fuites urinaires importantes, mais n'ose pas en parler au médecin par honte. Quels arguments puis-je avancer pour la décider ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • À quoi est due une fuite urinaire après un éternuement, chez une femme de 25 ans qui n'a pas encore eu d'enfant ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Je dois me faire opérer pour une descente d'organes, on me parle de faire deux opérations pour éviter les fuites urinaires. Qu'en pensez-vous ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Thierry Lebret, secrétaire général de l'Association française d'urologie, urologue à l'hôpital Foch (Suresnes) et Joëlle Souffir, kinésithérapeute en uro-gynécologie