Comment retrouver une sexualité après avoir été victime d'abus et d'attouchements ?

J'ai subi des abus et attouchements au cours de mon enfance, depuis la sexualité me dégoûte et me fait peur. Je me sens anormale, dois-je consulter ?

Rédigé le , mis à jour le

Comment retrouver une sexualité après avoir été victime d'abus et d'attouchements ?

Les réponses avec le Dr Sylvain Mimoun, andrologue, gynécologue et psychosomaticien, et avec le Pr François Giuliano, sexologue urologue :

"Les abus et attouchements au cours de l'enfance sont une catastrophe. On ne mesure pas l'importance de tout ce qui est violences, attouchements dans l'enfance, à l'adolescence, même à l'âge adulte dans la genèse notamment des problèmes de sexualité et en particulier chez les femmes. Mais beaucoup plus largement, on voit au quotidien des femmes qui pendant trente ans souffrent de problèmes pour uriner, de difficultés à vider leur vessie, de douleurs pelviennes… La seule explication, c'est d'avoir vécu ce type de situation dans l'enfance ou dans l'adolescence. C'est absolument effroyable.

"Il faut arriver à en parler. Et c'est extraordinairement difficile. On voit des femmes en consultation qui ont consulté cinq, dix gynécologues, dix urologues, à qui on a fait toute une série d'examens et on ne comprend rien. Les symptômes ne correspondent à rien. En réalité, il faut arriver à ouvrir la boîte de Pandore. Et souvent cela se traduit par des catastrophes. Il y a des larmes, et la prise en charge est très longue mais il faut arriver à en parler ce qui est extrêmement difficile."

"Le fait que cette personne ait pu écrire cette question, signifie qu'elle en a conscience. Dans ce cas, elle a fait le premier pas mais il ne faut pas qu'elle s'arrête en chemin. Il ne faut pas hésiter à pousser la porte d'un soignant, plutôt un psy. Si elle a des problèmes urologiques, il est important que cette personne consulte un urologue, si elle a des problèmes gynécologiques elle peut consulter un gynéco… Mais il faut en parallèle une prise en charge par un psy de façon à pouvoir parler de sa souffrance, de son mal-être, de tout ce qui est en apparence flou mais qui la fait souffrir réellement.

"La difficulté de cette question, c'est que la guérison dépend de la patiente. Il faut voir d'où on part et où on arrive. Si vraiment elle est bloquée à plusieurs étages, ce n'est pas deux ou trois conseils qui vont l'aider à balayer tous ses soucis. Si en revanche, elle se sent soutenue à chaque étage, à un moment donné elle va renaître et elle retrouvera un peu sa fonction normale."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus