Comment attrape-t-on de l'herpès ?

Comment attrape-t-on de l'herpès ?

Rédigé le , mis à jour le

Comment attrape-t-on de l'herpès ?

Les réponses du Pr. Michel Janier, dermatologue, vénérologue au groupe hospitalier Paris Saint-Joseph et à l'hôpital Saint-Louis :

"Il s'agit d'une contamination interhumaine, donc d'une personne infectée à une autre non-infectée. Le virus passe directement de l'une à l'autre. Une fois qu'il s'est installé, il persiste toute la vie.

"À peu près huit personnes sur dix qui sont infectées n'ont pas de manifestation évidente. On peut avoir l'infection assez longtemps avant que l'herpès ne sorte. L'herpès peut se manifester à tout moment. Il peut aussi ne jamais sortir. En réalité, ce n'est pas 10 millions mais 40 millions de personnes qui ont un herpès buccal. Dix millions de personnes ont des lésions, mais 40 millions sont infectées. Il est difficile d'expliquer pourquoi certaines personnes vont déclencher l'herpès alors que d'autres non. L'immunité anti-herpès est extrêmement complexe. C'est un équilibre entre le virus et l'immunité du sujet. Chez certaines personnes l'herpès sort très souvent, chez d'autres une fois de temps en temps alors que pour d'autres, il ne sort jamais alors qu'ils sont infectés et possiblement contagieux.

"L'herpès peut se manifester très tard après avoir été infecté. On a dorénavant des tests sérologiques pour voir si on est infecté. Des sérologies sont disponibles en recherche. Mais savoir pourquoi certaines personnes font des poussées alors que d'autres non, on ne le sait pas encore. C'est le mystère de la génétique et probablement d'une immunité acquise contre le virus qui est plus ou moins tonique selon les personnes.

"La prévalence, c'est-à-dire la fréquence de l'infection herpétique, diminue dans les populations où l'hygiène augmente. Au début des années 90, 90 % des Français étaient infectés alors qu'aujourd'hui, près de 60 % sont infectés. Cette diminution s'explique parce que la maladie est mieux connue.  Maintenant quand une personne a de l'herpès, elle sait qu'il ne faut pas qu'elle embrasse les bébés… L'hygiène augmentant, l'infection herpétique diminue. Il ne reste plus que 60 à 70 % de gens infectés, cela reste tout de même important. Près d'un quart de ces personnes, aura des manifestations. Pour l'herpès génital, 10 millions de personnes sont infectées, et 2 millions ont des lésions."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Y a-t-il plusieurs sortes d'herpès ? Je pose cette question car j'ai eu cette affection dans les yeux.
    Voir la réponse en vidéo*
  • L'herpès vaginal est-il transmissible à son partenaire masculin ? Est-il considéré comme une MST ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Sujette à de l'herpès vaginal, devrai-je par précaution, continuer toute ma vie le valaciclovir en traitement préventif ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Réponses avec le Pr. Michel Janier, dermatologue aux hôpitaux Saint-Joseph et Saint-Louis (Paris)

Sponsorisé par Ligatus