Bronchodilatateurs : comment ça marche ?

Dans certains cas de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), le médecin peut prescrire des médicaments à inhaler qui vont redonner un peu d'aisance aux bronches obstruées. Il s'agit des bronchodilatateurs. Leur but est d'aider à mieux respirer.

Rédigé le , mis à jour le

Bronchodilatateurs : comment ça marche ?
Bronchodilatateurs : comment ça marche ?

Le geste est bien connu des asthmatiques. Quelques bouffées inhalées d'un médicament contenu dans un aérosol, prises plusieurs fois par jour pour dilater les bronches. Le bronchodilatateur comme partenaire au quotidien, pour retrouver un peu de souffle.

Son fonctionnement est simple. Il faut bien serrer les lèvres autour de l'extrémité en plastique et aspirer profondément. Par le biais de l'inspiration, le médicament agit directement sur les bronches et les dilate de façon à améliorer la respiration. Il existe principalement deux types de produits. Un premier qui va stimuler le système à l'origine de la dilatation des bronches. Et un autre qui va inhiber les récepteurs à l'origine de la constriction.

Son recours ne se limite pas à l'asthme. On l'utilise dès qu'il faut agir sur une contraction anormale du muscle de la paroi des bronches. C'est le cas par exemple pour la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Les patients atteints par cette maladie souffrent d'une obstruction des petites bronches qui engendre un essoufflement permanent. Certains gestes du quotidien peuvent devenir pénibles à réaliser. Et il ne s'agit pas seulement de monter des marches. Parfois, le simple fait de se brosser les cheveux représente un effort essoufflant.

Ces inhalations associées à des séances de réhabilitation respiratoire améliorent nettement l'état des patients et peuvent permettre de reprendre un minimum d'activités.

 En savoir plus :