Syndrome de Parsonage-Turner : quel est cet effet indésirable potentiel des vaccins anti-Covid ?

Des cas de syndrome de Parsonage-Turner ont été observés après une vaccination contre le coronavirus. A quoi ce syndrome correspond-il ? Est-ce un effet indésirable directement lié aux vaccins anti-Covid ? On vous explique.

Dr Anne Sikorav
Dr Anne Sikorav
Rédigé le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / oasisamuel

Dans son dernier rapport de pharmacovigilance, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) révèle un effet indésirable potentiel des vaccins anti-Covid, survenu chez de rares patients : le syndrome de Parsonage-Turner, ou "névralgie amyotrophiante ".

Depuis le début de la vaccination"43 cas de syndrome de Parsonage-Turner ont été rapportés" en France après une injection de Pfizer. Après analyse, seuls 25 cas ont été véritablement confirmés. L'instance sanitaire a aussi relevé d'autres signalements de syndrome de Parsonage-Turner avec les autres vaccins anti-Covid.  

Douleur paralysante de l’épaule

Le syndrome de Parsonage‐Turner est une maladie rare. Il se manifeste par l'apparition brutale d'une douleur intense de l'épaule, suivie d'une perte de la force musculaire du bras. Des troubles de la sensibilité peuvent y être associés.

Le mécanisme de ce syndrome n’est à ce jour pas bien compris. Plusieurs facteurs pourraient en être à l’origine, comme une infection virale (dont l’infection par le SARS-CoV -2 elle-même ), un traumatisme ou encore une chirurgie.

Dans certains cas , les vaccins peuvent aussi être mis en cause, c'est le cas de la vaccination contre la grippe ou contre le Covid.  

Une récupération qui peut prendre du temps

Le syndrome de Parsonage‐Turner se traite avec des médicaments anti douleurs et anti-inflammatoires, associés à une rééducation

La récupération de la force musculaire peut intervenir plus ou moins précocement dans les mois suivants la survenue du syndrome. Mais des douleurs peuvent persister, ainsi que des troubles musculaires ou de la sensibilité. De manière générale, les données scientifiques notent que les récidives sont peu fréquentes. 

Sur les 25 cas constatés après le vaccin Pfizer, "9 cas sont rétablis ou en cours de rétablissement, 14 sont non rétablis, l’un est rétabli avec des séquelles et l’information n’est pas connue dans un cas" , détaille l’ANSM.      

Des signalements sous surveillance

Au total, le nombre de syndromes de Parsonage-Turner rapporté en France après une vaccination anti-covid est faible. 

Mais "au vu de cette analyse, il a été considéré de nouveau que le rôle du vaccin ne peut être exclu et qu’il s’agit de signaux potentiels ", note l’ANSM mi-mars 2022.

"Ces analyses ont conduit le comité à réaffirmer son souhait d’une revue européenne de l’ensemble des cas de syndrome de Parsonage-Turner ( …) , déclarés avec les vaccins à ARNm ", complète l’instance sanitaire.   

 A lire aussi : Covid : est-il nécessaire d'avoir une dose de rappel pour conserver son pass vaccinal ?

Covid Long : ces patients qui ne guérissent pas  —  Magazine de la santé

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !