1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Pharmacovigilance

Levothyrox : ouverture d'un procès au civil contre le laboratoire Merck

Depuis ce matin, le Levothyrox est au coeur d'un procès intenté par 4.113 plaignants qui accusent le groupe allemand producteur du médicament d'un "défaut d'information" sur la nouvelle formule.

Rédigé le

Levothyrox : ouverture d'un procès au civil contre le laboratoire Merck
Levothyrox : ouverture d'un procès au civil contre le laboratoire Merck

Plus de 4 000 plaignants ont intenté une action collective contre le laboratoire allemand Merck, fabriquant du Levothyrox. Les dossiers sont examinés depuis ce matin lundi 3 décembre à Villeurbanne, près de Lyon. L'affaire fait l'objet de plusieurs procédures, dont une information judiciaire contre X instruite par le pôle santé du TGI de Marseille et cette action civile à Lyon, siège de Merck, lancée le 24 octobre pour "défaut d'information" et "préjudice d'angoisse"

A lire aussi : Levothyrox : des députés demandent une commission d'enquête

31.000 signalements d’effets indésirables

Le Levothyrox est un médicament prescrit contre l'hypothyroïdie, fabriqué par le laboratoire Merck Serono, filiale du groupe allemand. À partir de la mise sur le marché de la nouvelle formule fin mars 2017, de nombreux patients ont dénoncé ses effets secondaires: fatigue, maux de tête, insomnie, vertiges, douleurs, chute de cheveux.

Selon les rapports de pharmacovigilance de l'ANSM, 31.000 signalements d'effets indésirables ont été déposés entre mars 2017 et avril 2018, ce qui représente moins de 1,5% des patients.

A lire aussi : Levothyrox : des "impuretés" dans la nouvelle formule

Le changement ne porte pas sur le principe actif mais sur d'autres substances du médicament, les excipients. La  modification principale de la nouvelle formule est le remplacement du lactose par le mannitol, très courant dans l'alimentation et dans d'autres médicaments.

Les trois rapports de pharmacovigilance remis à l'ANSM n'ont pas permis de comprendre quelle est la cause des effets indésirables, identiques à ceux déjà connus avec l'ancienne formule, mais en nombre bien supérieur.

 

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Sponsorisé par Ligatus