1. / Se soigner
  2. / Handicap

Des lunettes high-tech pour les malvoyants

Après neuf ans de recherche et développement, une nouvelle technologie canadienne pour améliorer la basse vision arrive en France : les lunettes eSight.

Rédigé le

Des lunettes high-tech pour les malvoyants

En France, plus de deux millions de personnes sont malvoyantes. Dégénérescence maculaire liée à l'âge, glaucome, maladies rétiniennes, traumatismes oculaires… Les causes sont multiples et les solutions pour améliorer la basse vision ne sont pas toujours satisfaisantes. Après neuf ans de recherche et développement, les lunettes eSight mises au point au Canada pourraient changer la donne.

Les lunettes eSight contiennent une caméra qui permet de capter les images. Celles-ci se projettent ensuite à l'intérieur des lunettes sur deux écrans. L'ensemble est relié à une télécommande qui permet d'agrandir l'image, de régler la luminosité ou encore les contrastes.

L'intérêt de ce dispositif est de pouvoir voir de loin comme de près avec le même appareil. "Les appareils (vidéo-loupe, vidéo-agrandisseur…) aujourd'hui sur le marché offrent de très bons résultats mais ne permettent qu'une utilisation limitée (…) L'eSight, elle, va permettre d'accompagner le malvoyant toute la journée dans toutes ses activités", explique Emmanuel Féron, opticien.

Mais il ne s'agit pas d'une solution miracle adaptée à tous les malvoyants comme le souligne Jean-Marc Delom, opticien basse vision : "Il faut que la personne atteinte d'une pathologie ait un reste visuel qui soit conséquent. Et surtout il faut qu'il y ait des zones de vision actives au fond de l'œil pour que l'image puisse être captée par la rétine qui se veut encore opérationnelle".

DMLA, glaucome, rétinite pigmentaire… les indications sont nombreuses mais les résultats dépendent de chaque personne car il faut pouvoir s'adapter à un tel dispositif. Autre frein, le coût de ces lunettes : près de 13.000 euros.

Sponsorisé par Ligatus