1. / Se soigner
  2. / Greffes, don d'organes

Première mondiale : greffe du visage et des deux mains pour un grand brûlé

Info Bonjour-docteur.com : Les équipes des professeurs Laurent Lantieri et Christian Dumontier (AP-HP) ont greffé sur un même patient un nouveau visage et deux nouvelles mains. C'est la première fois au monde que ces deux opérations sont réalisées simultanément.

Rédigé le , mis à jour le

Première mondiale : greffe du visage et des deux mains pour un grand brûlé
Sommaire

Rencontre avec l'équipe chirurgicale

Les réponses du Pr. Christian Dumontier et du Dr Jean-Paul Meningaud (interview du 06/04/09).

Le patient âgé de 30 ans, grand brûlé à la suite d'un accident en 2004, a d'abord reçu les deux mains avant d'être opéré du visage.

Pour le visage, le greffon transplanté comprend le nez, les pommettes, les oreilles, les paupières inférieures et supérieures, le front et tout le cuir chevelu. C'est la première fois qu'une telle surface du visage est ainsi greffée. La greffe des paupières, notamment, représentait jusqu'alors de trop grandes difficultés techniques pour être réalisée.

Pour les membres supérieurs, les greffons comprennent les mains et une partie des avant-bras.

L'opération a débuté samedi 4 avril 2009, à 23 heures, et s'est termlnée dans la nuit du dimanche 5 avril 2009. Vingt chirurgiens et dix anesthésistes étaient mobilisés et se sont relayés. Le Pr. Laurent Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructive à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (AP-HP) et le Pr. Christian Dumontier, chirurgien orthopédique, spécialiste de la chirurgie de la main à l'hôpital Saint-Antoine à Paris (AP-HP), ont réalisé cette triple greffe à l'hôpital Henri-Mondor.

Il s’agit de la sixième greffe de la face dans le monde. Mais c'est la première fois que des équipes tentent de greffer à la fois le visage et les mains chez un même patient.

Retour sur les progrès des greffes

Retour sur les progrès des greffes des mains et du visage (reportage du 06/04/09).

La première double greffe des mains avait été réalisée à Lyon par le Pr. Dubernard, en janvier 2000, sur un patient - Denis Chatelier - qui avait perdu ses mains à la suite d'une explosion accidentelle.

La première greffe partielle de la face (nez-lèvres-menton) avait été réalisée, en 2005, également en France, au CHU d'Amiens, par les Pr. Bernard Devauchelle et Jean-Michel Dubernard. C'est une jeune femme, Isabelle Dinoire, défigurée par son chien, qui en avait bénéficié.

En savoir plus :

Adresses utiles

Sponsorisé par Ligatus