Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © MilanMarkovic78 / Shutterstock

Vaccin covid : pourquoi les effets secondaires peuvent être plus intenses à la 2e dose ?

Les effets secondaires bénins des vaccins anti covid peuvent être plus fréquents et plus intenses à la deuxième dose qu’à la première. En cause : une réponse plus rapide du système immunitaire à la deuxième injection.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Fatigue, maux de tête, frissons, fièvre… Ces effets secondaires des vaccins anti covid sont fréquents. Et à la deuxième injection, ils surviennent encore plus souvent qu’à la première.

C’est ce que souligne l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) sur son site internet, à propos des vaccins à ARN messager Pfizer et Moderna : "la fréquence des réactions systémiques, et particulièrement de la fièvre, de la fatigue et des maux de tête, est plus importante lors de l’administration de la 2e dose par rapport à la 1re dose".

Effets "plus intenses"

Plus fréquents, mais aussi plus intenses, soulignent de leur côté les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains : "Les effets secondaires après votre deuxième injection peuvent être plus intenses que ceux que vous avez ressentis après votre première injection."

A lire aussi : Infection ou vaccination, une même immunité ?

Réaction immunitaire

Comment l’expliquer ? Tout d’abord, il faut savoir que ces effets sont normaux, et indiquent que votre organisme réagit au vaccin et construit une immunité. Ils disparaissent généralement en quelques jours.

Leur survenue s’explique par le principe même du vaccin, qui mime l’entrée d’un virus dans notre organisme. Des symptômes proches de ceux de la maladie virale apparaissent alors, mais sont bien sûr plus faibles, bénins et plus courts que les vrais symptômes.

"Boost" de la deuxième dose

A la première dose, le corps met un certain temps à identifier l’"ennemi" que représente le vaccin. Mais à la deuxième dose, il le connaît déjà et le reconnaît donc rapidement.

La réaction immunitaire est alors plus rapide et plus forte, comme les éventuels effets indésirables. C’est ce que les scientifiques appellent le "boost" immunitaire : la deuxième dose amplifie et renforce l’immunité construite à la première dose.

Chaque système immunitaire est différent

Dans le cas des personnes qui ont déjà eu le covid et qui n’ont besoin que d’une seule dose de vaccin, c’est cette première et unique dose qui joue le rôle de "boost" immunitaire.

Une "première" dose peut donc entraîner davantage d’effets secondaires chez ces personnes déjà immunisées que chez celles qui n’ont jamais été en contact avec la maladie.

Dernier point à savoir : l’absence d’effet secondaire ne signifie pas que le vaccin n’a pas fonctionné. Chaque système immunitaire réagit différemment, et une immunité peut se construire sans que votre corps ne déclare de symptômes visibles.