Quelle est cette thérapie controversée qu'utilise Karim Benzema pour booster ses performances ?

L'attaquant du Real Madrid est récemment devenu le meilleur buteur français de l'histoire, et a inscrit un nouveau triplé en Ligue des Champions face à Chelsea hier soir. À 34 ans, Karim Benzema est un utilisateur assidu de la thérapie des ventouses, aussi appelée Hijama. Voilà ce qu'il faut savoir sur cette pratique controversée.

Badr Kidiss
Rédigé le
Quelle est cette thérapie utilisée par Karim Benzema pour booster ses performances ?
Quelle est cette thérapie utilisée par Karim Benzema pour booster ses performances ?  —  Instagram : @karimbenzema

Tous ceux qui suivent Karim Benzema sur Instagram l'ont remarqué : plusieurs gros suçons sont souvent visibles sur le dos de l'attaquant français du Real Madrid. Comme beaucoup de sportifs, le footballeur a recours à la thérapie des ventouses pour récupérer et soulager ses douleurs.

Or, cette pratique est largement décriée par certains professionnels de la santé. En 2021, le Conseil national de l'Ordre des masseurs-kinésithérapeutes a ainsi exhorté ses membres à ne pas proposer ce procédé au patient. Insuffisamment éprouvée, la technique des ventouses ferait courir un risque injustifié de lésion (saignement, brûlure, etc.).

Se soigner avec des ventouses ?

Cette thérapie est ancestrale. C'est même l'une des méthodes les plus vieilles de l'histoire de la médecine. Déjà utilisée par le médecin Hippocrate 400 ans avant Jésus-Christ, la Hijama pourrait avoir plusieurs bienfaits pour la santé. 

Déjà aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, le nageur Michael Phelps avait révélé qu'il était un habitué de la Hijama, aussi connue sous le nom de Cupping Therapy. 

A lire aussi sur Allodocteurs Africa : Pour se maintenir en forme, Karim Benzema mise sur la cryothérapie

Pourquoi la Hijama est l'alliée des footballeurs

Si les footballeurs de haut niveau, comme Neymar Jr ou Benzema, sont de plus en plus nombreux à utiliser la Hijama, c'est parce qu'elle est réputée pour faciliter leur préparation physique. Concrètement, cette thérapie consiste à placer sur la peau une ventouse qui aspire le sang. Deux techniques sont possibles : la ventouse dite sèche qui produit une simple aspiration, à l'inverse de la ventouse dite humide où la peau sera légèrement scarifiée afin d'en extraire du sang. 

La technique de la ventouse sèche est légale en France et utilisée dans plusieurs centres et cabinets d'acupuncture. En revanche, la ventouse humide est, elle, interdite.

Les traces de succion créées par cette thérapie peuvent rester entre 24 heures et 15 jours. Dans les deux cas, les ventouses permettraient d'améliorer les capacités de respiration et de récupération. Mieux encore, elles soigneraient aussi des blessures comme des entorses ou des tendinites. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !