Pourquoi j’ai les pieds qui pèlent et sentent très mauvais ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Aujourd'hui, il est question des pieds qui pèlent et sentent mauvais.

Mélanie Morin
Rédigé le , mis à jour le


Si vous tapez "J'ai les pieds qui..." sur un moteur de recherche. Pas de surprise, vous tombez directement sur "j’ai les pieds qui puent", puis vous trouvez "j’ai les pieds qui gonflent""qui pèlent" ou encore "j’ai les pieds qui me brûlent". En tout cas, la recherche, "j’ai les pieds qui puentgénère 1,3 million de résultats sur internet. Apparemment c’est le mal du siècle.

Reconnaître le "pied d'athlète"

Pour éclairer ceux qui auraient ce problème, le spécialiste des champignons et des mycoses, aussi appelé mycologue, pense à une pathologie qui porte bien son nom : le "pied d’athlète".
"Pied d’athlète" car cela touche souvent les sportifs dont les pieds transpirent beaucoup lors des efforts physiques ou les habitués des piscines qui marchent pieds nus au bord du bassin.

La peau du pied est rouge et sèche, comme "écaillée", elle desquame notamment entre les orteils, c’est-à-dire qu’elle pèle fortement et présente même de petites fissures. Il n’y a pas que l’aspect visuel qui peut complexer la personne qui en souffre. Ce pied d’athlète génère souvent une odeur forte, de fromage bien avancé… donc pas étonnant qu'elle embarrasse.

Une macération à l'origine des odeurs

Mais d'où vient cette odeur ? La voûte plantaire est recouverte de petites glandes appelées glandes sudoripares qui sécrètent près d’une demi-tasse de sueur par jour. Tout le pied macère dans ce milieu humide et chaud, que les champignons adorent. Ceux qui provoquent le "pied d’athlète" sont des dermatophytes qui se nourrissent des peaux mortes du pied. 

C'est la macération associée à la présence des champignons qui donnent cette odeur très marquée. Très souvent, c’est l’espace entre le 4e et le 5e orteil qui est touché car les orteils sont plus serrés dans la chaussure, donc la zone macère encore plus !

Consulter et traiter avec une crème


Il faut aller montrer ses pieds au médecin, idéalement un mycologue ou un dermatologue. Rassurez-vous : ces médecins voient passer des pieds "malades" toute la journée donc l’odeur qui vous embarrasse tant, sera considérée par le médecin comme un "indice" supplémentaire.

S’il s’agit bien du "pied d’athlète", il existe des traitements antifongiques à appliquer sous forme de crème. 
Il faut poursuivre le traitement pendant deux à quatre semaines. Attention à ne pas l'arrêter trop tôt, sans quoi ce fourbe de champignon risque de faire repartir l’infection.

Renouveler le tiroir à chaussettes

Dernier conseil : débarrassez-vous de vos vieilles chaussettes synthétiques pour privilégier les chaussettes en coton ou en laine qui absorbent mieux l’humidité. Profitez-en aussi pour renouveler vos chaussures ou pour alterner entre plusieurs paires, car il y a de fortes chances que le champignon "squatte" vos vieilles baskets…

À la piscine, n’oubliez pas de porter des sandales et surtout séchez-vous bien entre les orteils. C’est très contraignant, mais les mesures d’hygiène sont aussi importantes que le traitement pour venir à bout du "pied d’athlète".

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !