Nouveau protocole sanitaire : qu’est ce qui change au bureau ?

Pour faire face à la cinquième vague de Covid-19 qui touche actuellement la France, le ministère du Travail a publié ce lundi 29 novembre de nouvelles recommandations sanitaires pour les entreprises. Port du masque, aération et télétravail sont encouragés.

Mathis Thomas
Rédigé le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Shutterstock

Tout un programme. Depuis ce lundi 29 novembre, un nouveau protocole sanitaire et de nouvelles recommandations doivent s’appliquer en entreprise. Pour faire face à la reprise de l’épidémie de Covid-19, le ministère du Travail a transmis un communiqué précisant les différents comportements à adopter. Passage en revue de ce qu’il est encore possible de faire, ou non, avec ses collègues.

Télétravail et distanciation physique

Pour le ministère, “le télétravail est un mode d’organisation de l’entreprise qui peut participer à la démarche de prévention du risque d’infection au SARS-CoV-2”. Le recours au télétravail n’est donc pas imposé, mais recommandé. "Aujourd'hui, on ne va pas fixer une obligation pour les entreprises, mais j'invite les employeurs à favoriser le télétravail et à définir les règles avec les représentants des salariés", a déclaré la ministre du Travail Elisabeth Borne. 

Si le ministère ne plaide pas pour le retour au 100% télétravail, la distanciation physique devra être appliquée au sein de l’entreprise. Le protocole préconise ainsi que “lorsque le masque doit impérativement être retiré, la distanciation de deux mètres doit être respectée”. Sont concernées notamment les cantines d’entreprise, où la règle des huit mètres carrés par salarié redevient d’actualité. 

A lire aussi : Variant Omicron : premier cas français détecté à la Réunion

Aération des espaces de travail

Dans ce protocole, le ministère recommande d’assurer l’aération et la ventilation des espaces de travail au cours de la journée. Est privilégiée l’aération naturelle, avec ouverture des “portes et fenêtres en permanence ou à défaut au moins cinq minutes toutes les heures, de façon à assurer la circulation de l’air et son renouvellement”. Il est également recommandé de “favoriser la mesure du dioxyde de carbone dans l’air” afin d’aérer ou de limiter les pièces en cas de mesure de CO2 élevée. 

Port du masque et moments de convivialité

Le ministère plaide pour un retour généralisé du masque dans les open-spaces, salles de réunion et dans les espaces partagés de l’entreprise. Une jauge est également conseillée pour limiter les brassages. Enfin, “les moments de convivialité réunissant les salariés en présentiel dans le cadre professionnel ne sont pas recommandés" par le protocole. Exit donc les pots de départ ou de fin d’année. Dans le cas où ils se tiendraient tout de même, les règles de distanciation et de port du masque devront impérativement s’appliquer.